lundi 30 juin 2014

Acte 1 - Scène 5

Another part of the platform.

HAMLET — Where wilt thou lead me? speak; I'll go no further.
GHOST — Mark me.
HAMLET — I will.
GHOST — My hour is almost come,
When I to sulphurous and tormenting flames
Must render up myself.
HAMLET — Alas, poor ghost!
GHOST — Pity me not, but lend thy serious hearing
To what I shall unfold.
HAMLET — Speak; I am bound to hear.
GHOST — So art thou to revenge, when thou shalt hear.
HAMLET — What?
GHOST — I am thy father's spirit,
Doom'd for a certain term to walk the night,
And for the day confined to fast in fires,
Till the foul crimes done in my days of nature
Are burnt and purged away. But that I am forbid
To tell the secrets of my prison-house,
I could a tale unfold whose lightest word
Would harrow up thy soul, freeze thy young blood,
Make thy two eyes, like stars, start from their spheres,
Thy knotted and combined locks to part
And each particular hair to stand on end,
Like quills upon the fretful porpentine:
But this eternal blazon must not be
To ears of flesh and blood. List, list, O, list!
If thou didst ever thy dear father love--
GHOST — Revenge his foul and most unnatural murder.
HAMLET — Murder!
GHOST — Murder most foul, as in the best it is;
But this most foul, strange and unnatural.
HAMLET — Haste me to know't, that I, with wings as swift
As meditation or the thoughts of love,
May sweep to my revenge.
GHOST — I find thee apt;
And duller shouldst thou be than the fat weed
That roots itself in ease on Lethe wharf,
Wouldst thou not stir in this. Now, Hamlet, hear:
'Tis given out that, sleeping in my orchard,
A serpent stung me; so the whole ear of Denmark
Is by a forged process of my death
Rankly abused: but know, thou noble youth,
The serpent that did sting thy father's life
Now wears his crown.
HAMLET — O my prophetic soul! My uncle!
GHOST — Ay, that incestuous, that adulterate beast,
With witchcraft of his wit, with traitorous gifts,--
O wicked wit and gifts, that have the power
So to seduce!--won to his shameful lust
The will of my most seeming-virtuous queen:
O Hamlet, what a falling-off was there!
From me, whose love was of that dignity
That it went hand in hand even with the vow
I made to her in marriage, and to decline
Upon a wretch whose natural gifts were poor
To those of mine!
But virtue, as it never will be moved,
Though lewdness court it in a shape of heaven,
So lust, though to a radiant angel link'd,
Will sate itself in a celestial bed,
And prey on garbage.
But, soft! methinks I scent the morning air;
Brief let me be. Sleeping within my orchard,
My custom always of the afternoon,
Upon my secure hour thy uncle stole,
With juice of cursed hebenon in a vial,
And in the porches of my ears did pour
The leperous distilment; whose effect
Holds such an enmity with blood of man
That swift as quicksilver it courses through
The natural gates and alleys of the body,
And with a sudden vigour doth posset
And curd, like eager droppings into milk,
The thin and wholesome blood: so did it mine;
And a most instant tetter bark'd about,
Most lazar-like, with vile and loathsome crust,
All my smooth body.
Thus was I, sleeping, by a brother's hand
Of life, of crown, of queen, at once dispatch'd:
Cut off even in the blossoms of my sin,
Unhousel'd, disappointed, unanel'd,
No reckoning made, but sent to my account
With all my imperfections on my head:
O, horrible! O, horrible! most horrible!
If thou hast nature in thee, bear it not;
Let not the royal bed of Denmark be
A couch for luxury and damned incest.
But, howsoever thou pursuest this act,
Taint not thy mind, nor let thy soul contrive
Against thy mother aught: leave her to heaven
And to those thorns that in her bosom lodge,
To prick and sting her. Fare thee well at once!
The glow-worm shows the matin to be near,
And 'gins to pale his uneffectual fire:
Adieu, adieu! Hamlet, remember me.
HAMLET — O all you host of heaven! O earth! what else?
And shall I couple hell? O, fie! Hold, hold, my heart;
And you, my sinews, grow not instant old,
But bear me stiffly up. Remember thee!
Ay, thou poor ghost, while memory holds a seat
In this distracted globe. Remember thee!
Yea, from the table of my memory
I'll wipe away all trivial fond records,
All saws of books, all forms, all pressures past,
That youth and observation copied there;
And thy commandment all alone shall live
Within the book and volume of my brain,
Unmix'd with baser matter: yes, by heaven!
O most pernicious woman!
O villain, villain, smiling, damned villain!
My tables,--meet it is I set it down,
That one may smile, and smile, and be a villain;
At least I'm sure it may be so in Denmark:
So, uncle, there you are. Now to my word;
It is 'Adieu, adieu! remember me.'
I have sworn 't.
MARCELLUS & HORATIO — Within My lord, my lord,--
MARCELLUSWithin Lord Hamlet,--
HORATIOWithin Heaven secure him!
HAMLET — So be it!
HORATIOWithin Hillo, ho, ho, my lord!
HAMLET — Hillo, ho, ho, boy! come, bird, come.
MARCELLUS — How is't, my noble lord?
HORATIO — What news, my lord?
HAMLET — O, wonderful!
HORATIO — Good my lord, tell it.
HAMLET — No; you'll reveal it.
HORATIO — Not I, my lord, by heaven.
MARCELLUS — Nor I, my lord.
HAMLET — How say you, then; would heart of man once think it?
But you'll be secret?
HORATIO & MARCELLUS — Ay, by heaven, my lord.
HAMLET — There's ne'er a villain dwelling in all Denmark
But he's an arrant knave.
HORATIO — There needs no ghost, my lord, come from the grave
To tell us this.
HAMLET — Why, right; you are i' the right;
And so, without more circumstance at all,
I hold it fit that we shake hands and part:
You, as your business and desire shall point you;
For every man has business and desire,
Such as it is; and for mine own poor part,
Look you, I'll go pray.
HORATIO — These are but wild and whirling words, my lord.
HAMLET — I'm sorry they offend you, heartily;
Yes, 'faith heartily.
HORATIO — There's no offence, my lord.
HAMLET — Yes, by Saint Patrick, but there is, Horatio,
And much offence too. Touching this vision here,
It is an honest ghost, that let me tell you:
For your desire to know what is between us,
O'ermaster 't as you may. And now, good friends,
As you are friends, scholars and soldiers,
Give me one poor request.
HORATIO — What is't, my lord? we will.
HAMLET — Never make known what you have seen to-night.
HORATIO & MARCELLUS — My lord, we will not.
HAMLET — Nay, but swear't.
HORATIO — In faith,
My lord, not I.
MARCELLUS — Nor I, my lord, in faith.
HAMLET — Upon my sword.
MARCELLUS — We have sworn, my lord, already.
HAMLET — Indeed, upon my sword, indeed.
GHOSTBeneath Swear.
HAMLET — Ah, ha, boy! say'st thou so? art thou there,
Come on--you hear this fellow in the cellarage--
Consent to swear.
HORATIO — Propose the oath, my lord.
HAMLET — Never to speak of this that you have seen,
Swear by my sword.
GHOSTBeneath Swear.
HAMLET — Hic et ubique? then we'll shift our ground.
Come hither, gentlemen,
And lay your hands again upon my sword:
Never to speak of this that you have heard,
Swear by my sword.
GHOSTBeneath Swear.
HAMLET — Well said, old mole! canst work i' the earth so fast?
A worthy pioner! Once more remove, good friends.
HORATIO — O day and night, but this is wondrous strange!
HAMLET — And therefore as a stranger give it welcome.
There are more things in heaven and earth, Horatio,
Than are dreamt of in your philosophy. But come;
Here, as before, never, so help you mercy,
How strange or odd soe'er I bear myself,
As I perchance hereafter shall think meet
To put an antic disposition on,
That you, at such times seeing me, never shall,
With arms encumber'd thus, or this headshake,
Or by pronouncing of some doubtful phrase,
As 'Well, well, we know,' or 'We could, an if we would,'
Or 'If we list to speak,' or 'There be, an if they might,'
Or such ambiguous giving out, to note
That you know aught of me: this not to do,
So grace and mercy at your most need help you, Swear.
GHOST —Beneath Swear.
HAMLET — Rest, rest, perturbed spirit!
They swear
So, gentlemen,
With all my love I do commend me to you:
And what so poor a man as Hamlet is
May do, to express his love and friending to you,
God willing, shall not lack. Let us go in together;
And still your fingers on your lips, I pray.
The time is out of joint: O cursed spite,
That ever I was born to set it right!
Nay, come, let's go together.
      Une autre partie de la plate-forme.
Hamlet et le Spectre reviennent.

HAMLET — Où veux-tu me conduire ? parle, je n’irai pas plus loin.
LE SPECTRE — Ecoute-moi bien.
HAMLET — J’écoute.
LE SPECTRE — L’heure est presque arrivée
où je dois retourner dans les flammes sulfureuses
qui servent à mon tourment.
HAMLET — Hélas ! pauvre ombre !
LE SPECTRE — Ne me plains pas, mais prête ta sérieuse attention
à ce que je vais te révéler.
HAMLET — Parle ! je suis tenu d’écouter.
LE SPECTRE — Comme tu le seras de tirer vengeance, quand tu auras écouté.
HAMLET — Comment ?
LE SPECTRE — Je suis l’esprit de ton père,
condamné pour un certain temps à errer la nuit,
et, le jour, à jeûner dans une prison de flamme,
jusqu’à ce que le feu m’ait purgé des crimes noirs
commis aux jours de ma vie mortelle. S’il ne m’était pas interdit
de dire les secrets de ma prison,
je ferais un récit dont le moindre mot
labourerait ton âme, glacerait ton jeune sang,
ferait sortir de leurs sphères tes yeux comme deux étoiles,
déferait le noeud de tes boucles tressées,
et hérisserait chacun de tes cheveux sur ta tête
comme des aiguillons sur un porc-épic furieux.
Mais ces descriptions du monde éternel ne sont pas faites
pour des oreilles de chair et de sang. . . Ecoute, écoute, oh ! écoute !
Si tu as jamais aimé ton tendre père. . .
HAMLET — Ô ciel !
LE SPECTRE — Venge-le d’un meurtre horrible et monstrueux.
HAMLET — D’un meurtre ?
LE SPECTRE — Un meurtre horrible ! le plus excusable l’est ;
mais celui-ci fut le plus horrible, le plus étrange, le plus monstrueux.
HAMLET — Fais-le-moi vite connaître, pour qu’avec des ailes rapides
comme l’idée ou les pensées d’amour,
je vole à la vengeance !
LE SPECTRE — Tu es prêt, je le vois.
Tu serais plus inerte que la ronce qui s’engraisse
et pourrit à l’aise sur la rive du Léthé,
si tu n’étais pas excité par ceci. Maintenant, Hamlet, écoute !
On a fait croire que, tandis que je dormais dans mon jardin,
un serpent m’avait piqué : ainsi, toutes les oreilles du Danemark
ont été grossièrement abusées par un récit forgé de ma mort.
Mais, sache-le, toi, noble jeune homme !
le serpent qui a mordu ton père mortellement
porte aujourd’hui sa couronne.
HAMLET — Ô mon âme prophétique ! Mon oncle ?
LE SPECTRE — Oui, ce monstre incestueux, adultère,
par la magie de son esprit, par ses dons perfides
(oh ! maudits soient l’esprit et les dons qui ont le pouvoir
de séduire à ce point ! ), a fait céder à sa passion honteuse
la volonté de ma reine, la plus vertueuse des femmes en apparence. . .
Ô Hamlet, quelle chute !
De moi, en qui l’amour toujours digne
marchait, la main dans la main, avec la foi
conjugale, descendre
à un misérable dont les dons naturels étaient
si peu de chose auprès des miens !
Mais, ainsi que la vertu reste toujours inébranlable,
même quand le vice la courtise sous une forme céleste ;
de même la luxure, bien qu’accouplée à un ange rayonnant,
aura beau s’assouvir sur un lit divin,
elle n’aura pour proie que l’immondice.
Mais, doucement ! il me semble que je respire la brise du matin.
Abrégeons. Je dormais dans mon jardin,
selon ma constante habitude, dans l’après-midi.
À cette heure de pleine sécurité, ton oncle se glissa près de moi
avec une fiole pleine du jus maudit de la jusquiame,
et m’en versa dans le creux de l’oreille
la liqueur pestilentielle. L’effet
en est funeste pour le sang de l’homme ;
rapide comme le vif-argent, elle s’élance à travers
les issues et les allées naturelles du corps ;
et, par une action soudaine, fait figer
et cailler, comme une goutte d’acide fait du lait,
le sang le plus limpide et le plus pur. C’est ce que j’éprouvai ;
et tout à coup je sentis, pareil à Lazare,
la lèpre couvrir partout d’une croûte infecte et hideuse
la surface lisse de mon corps.
Voilà comment dans mon sommeil la main d’un frère
me ravit à la fois existence, couronne et reine.
Arraché dans la floraison même de mes péchés,
sans sacrements, sans préparation, sans viatique,
sans m’être mis en règle, j’ai été envoyé devant mon juge,
ayant toutes mes fautes sur ma tête.
Ô ! horrible ! horrible ! oh ! bien horrible (7) !
Si tu n’es pas dénaturé, ne supporte pas cela ; que le lit royal de Danemark ne soit pas
la couche de la luxure et de l’inceste damné !
Mais, quelle que soit la manière dont tu poursuives cette action,
que ton esprit reste pur, que ton âme s’abstienne
de tout projet hostile à ta mère ; abandonne-la au ciel
et à ces épines qui s’attachent à son sein
pour la piquer et la déchirer. Adieu, une fois pour toutes !
Le ver luisant annonce que le matin est proche,
et commence à pâlir ses feux impuissants. Adieu, adieu, Hamlet ! Souviens-toi de moi.
Le spectre sort.
HAMLET — Ô vous toutes, légions du ciel ! Ô terre ! Quoi encore ?
Y accouplerai-je l’enfer ?. . . Infamie !. . . Contiens-toi, contiens-toi, mon coeur !
et vous, mes nerfs, ne devenez pas brusquement séniles,
et tenez-moi raide ! Me souvenir de toi !
Oui, pauvre ombre, tant que ma mémoire aura son siége
dans ce globe égaré. Me souvenir de toi !
Oui, je veux du registre de ma mémoire
effacer tous les souvenirs vulgaires et frivoles,
tous les dictons des livres, toutes les formes, toutes les impressions
qu’y ont copiées la jeunesse et l’observation ;
et ton ordre vivant remplira seul
les feuillets du livre de mon cerveau,
fermé à ces vils sujets. Oui, par le ciel !
Ô la plus perfide des femmes !
Ô scélérat ! scélérat ! scélérat souriant et damné !
Mes tablettes ! mes tablettes ! Il importe d’y noter
qu’un homme peut sourire, sourire, et n’être qu’un scélérat.
Du moins, j’en suis sûr, cela se peut en Danemark.
Il écrit.
Ainsi, mon oncle, vous êtes là. Maintenant le mot d’ordre, c’est : Adieu ! adieu !
Souviens-toi de moi ! Je l’ai juré.
HORATIOderrière la scène Monseigneur ! monseigneur !
MARCELLUSderrière la scène Seigneur Hamlet !
HORATIOderrière la scène Le ciel le préserve !
MARCELLUSderrière la scène Ainsi soit-il !
HORATIO — Hillo ! ho ! ho ! monseigneur !
HAMLET — Hillo ! ho ! ho ! page ! Viens, mon faucon, viens !
Entrent Horatio et Marcellus
MARCELLUS — Que s’est-il passé, mon noble seigneur ?
HORATIO — Quelle nouvelle, monseigneur ?
HAMLET — Oh ! prodigieuse !
HORATIO — Mon bon seigneur, dites-nous-la.
HAMLET — Non ;
vous la révéleriez.
HORATIO — Pas moi, monseigneur j’en jure par le ciel.
MARCELLUS — Ni moi, monseigneur.
HAMLET — Qu’en dites-vous donc ? quel coeur d’homme l’eût jamais pensé ?. . .
Mais vous serez discrets ?
HORATIO & MARCELLUS — Oui, par le ciel, monseigneur !
HAMLET — S’il y a dans tout le Danemark un scélérat. . .
c’est un coquin fieffé.
HORATIO — Il n était pas besoin, monseigneur, qu’un fantôme sortît de la tombe
pour nous apprendre cela.
HAMLET — Oui, c’est vrai ; vous êtes dans le vrai :
ainsi donc, sans plus de circonlocutions,
je trouve à propos que nous nous serrions la main et que nous nous quittions,
vous aller où vos affaires et vos besoins vous appelleront
(car chacun a ses affaires et ses besoins, quels qu’ils soient),
et moi, pour ma pauvre petite part, voyez-vous, je vais prier.
HORATIO — Ce sont là des paroles égarées et vertigineuses, monseigneur.
HAMLET — Je suis fâché qu’elles vous offensent, fâché du fond du coeur ;
oui, vrai ! du fond du coeur.
HORATIO — Il n’y a pas d’offense, monseigneur.
HAMLET — Si, par saint Patrick ! il y en a une,
une offense bien grave encore. En ce qui touche cette vision,
c’est un honnête fantôme, permettez-moi de vous le dire :
quant à votre désir de connaître ce qu’il y a entre nous,
maîtrisez-le de votre mieux. Et maintenant, mes bons amis,
si vous êtes vraiment des amis, des condisciples, des compagnons d’armes,
accordez-moi une pauvre faveur.
HORATIO — Qu’est-ce, monseigneur ?
HAMLET — Ne faites jamais connaître ce que vous avez vu cette nuit.
HORATIO & MARCELLUS — Jamais, monseigneur.
HAMLET — Bien ! mais jurez-le.
HORATIO — Sur ma foi !
monseigneur, je n’en dirai rien.
MARCELLUS — Ni moi, monseigneur, sur ma foi !
HAMLET — Jurez sur mon épée.
MARCELLUS — Nous avons déjà juré, monseigneur.
HAMLET — Jurez sur mon épée, jurez !
LE SPECTREde dessous terre Jurez !
HAMLET — Ah ! ah ! mon garçon, est-ce toi qui parles ? es-tu là, sou vaillant ?
Allons !. . . vous entendez le gaillard dans la cave,
consentez à jurer.
HORATIO — Prononcez la formule, monseigneur !
HAMLET — Ne jamais dire un mot de ce que vous avez vu ;
jurez-le sur mon épée.
LE SPECTREde dessous terre Jurez !
HAMLET — Hic et ubique. Alors, changeons de place.
Venez ici, messieurs,
et étendez encore les mains sur mon épée.
Vous ne parlerez jamais de ce que vous avez entendu,
jurez-le sur mon épée.
LE SPECTREde dessous terre Jurez !
HAMLET — Bien dit, vieille taupe ! Peux-tu donc travailler si vite sous terre ?
L’excellent pionnier ! Eloignons-nous encore une fois, mes bons amis.
HORATIO — Nuit et jour ! voilà un prodige bien étrange !
HAMLET — Donnez-lui donc la bienvenue due à un étranger.
Il y a plus de choses sur la terre et dans le ciel, Horatio,
qu’il n’en est rêvé dans votre philosophie. Mais venez donc.
Jurez ici, comme tout à l’heure, et que le ciel vous soit en aide !
Quelque étrange ou bizarre que soit ma conduite,
car il se peut que, plus tard, je juge convenable
d’affecter une allure fantasque,
jurez que, me voyant alors, jamais il ne vous arrivera,
en croisant les bras de cette façon, en hochant la tête ainsi,
ou en prononçant quelque phrase douteuse,
comme : « Bien ! bien ! Nous savons ! » ou : « Nous pourrions si nous voulions ! »
ou : « S’il nous plaisait de parler ! » ou : « Il ne tiendrait qu’à nous ! »
ou tel autre mot ambigu, de donner à entendre
que vous avez un secret de moi. Jurez cela,
et que la merci divine vous assiste au besoin !
Jurez !
LE SPECTREde dessous terre Jurez !
HAMLET — Calme-toi ! calme-toi, âme en peine ! Sur ce, messieurs,
je me recommande à vous de toute mon affection ;
et tout ce qu’un pauvre homme comme Hamlet
pourra faire pour vous exprimer son affection et son amitié,
sera fait, Dieu aidant. Rentrons ensemble,
et toujours le doigt sur les lèvres, je vous prie.
Notre époque est détraquée. Maudite fatalité,
que je sois jamais né pour la remettre en ordre !
Eh bien ! allons ! partons ensemble !
Ils sortent.
      Entre une palissade et les remparts
Entre le Spectre suivi de Hamlet

HAMLET — Où veux-tu me conduire ? Exprime-toi. Je manque d’aplomb pour pousser plus avant.
GHOST — Note bien mes paroles.
GHOST — L’heure s’approche de m’abandonner aux souffrances du Tartare
En descendant dans les tourments de ses sévères feux.
HAMLET — Malheur ! Funeste sort.
GHOST — Ne t’apitoie point sur mon sort ni n’en fais mine, mais prête une attention assidue
À ce dont je me dois de t’informer.
HAMLET — Parle, je n’ai d’autre issue que t’entendre.
GHOST — Tu ne pourras plus que pousser un cri de vengeance
Quand le sel tiré de mon histoire t’aura tiré des larmes.
HAMLET — Que dois-je ouïr ?
GHOST — Je suis l’ombre de ton père,
Condamné pour quelque finalité à déambuler dans la nuit
Et dans les feux du jour à jeûner,
Tant que les crimes odieux commis de mon vivant
N’auront pas été consumés puis expurgés.
Que ne suis-je libre d’éventer les secrets de ma prison,
Je pourrais dérouler un récit dont le plus bénin des mots
Déchirerait ton âme, glacerait ton jeune sang, exorbiterait
Tes yeux comme des astres fixes sortis de leur sphère,
Disjoindrait les anneaux tricotés de ta cotte
Dresserait sur sa base jusqu’au dernier de tes cheveux
À l’image du farouche piquant de l’oursin,
Mais cette sempiternelle geste inépuisable ne saurait
Sans dommage venir à des oreilles de chair et de sang.
Écoute donc, et que tes oreilles en rougissent, écoute moi dire,
Si jamais tu aimas ton tendre père.
HAMLET — Ô Dieu !
GHOST — Venge la façon atroce et contre-nature dont il fut tué.
HAMLET — Tué ?
GHOST — Tué ! Odieuse et bête, aucune mort qui ne le soit,
Mais celle-ci plus encore étrange, odieuse et pleinement contre-nature.
HAMLET — Eclaire-moi sans surseoir, afin qu’avec des ailes aussi agiles
Que spéculations ou idées amoureuses, je courre, vole et me venge.
GHOST — Je te sens prêt. Il te faudrait être plus stupide que les herbes folles
Qui s’engraissent aux berges du Léthé pour ne pas en être remué.
Écoute, Hamlet, désormais : on a laissé accroire que, dormant en mon verger,
Un serpent me tua; c’est ainsi que l’oreille de la cité se trouve égarée
Par un artifice de ma disparition.
Apprends donc ce que jeunesse ne sait encore,
Que le serpent qui ravit la vie de ton père
Porte aujourd’hui sa couronne sur la tête.
HAMLET — Quelle âme prophétique je suis ! Mon oncle !
GHOST — Moisissure ! Cette bête animée par l’adultère et l’inceste,
Oui, lui, l’amant qui par la rouerie de ses tours, par des présents félons, –
Crains le Danois même quand il porte des présents : car
Quel dépit que le prestige d’iniques bienfaits, seulement faits pour tromper –
Gagna le consentement de ma reine s’évertuant en feinte vertu
À la cause de sa méprisable convoitise.
Quelle chute, et comme je me sens las, Hamlet !
De moi, oui moi, dont l’attachement était d’une retenue propre
À s’assortir aux vœux prononcés main dans la main au cours de l’hymen,
Qu’elle s’abaisse jusqu’à tomber sur un pendard aux qualités intrinsèques
Aussi ingrates devant les miennes !
Pourtant, de même que la vertu est assez ferme pour se montrer impassible
Quand des assauts impudiques la courtiseraient sous les dehors des cieux,
De même la débauche est prête à se satisfaire d’une céleste alcôve,
Fût-elle captive de quelque ange radieux, pour y chasser l’immondice.
Mais fais du silence ! Il me semble percevoir l’air de l’aurore,
Aussi dois-je me faire bref. Alangui auprès du mien verger,
Comme d’habitude après les douze heures sonnantes,
En cette heure sereine que de moi ton oncle déroba,
Au moyen d’une fiole d’essence maudite au nom sacré d’Hébé
Pour verser dans la tragique scissure de mes oreilles ce distillat sordide
Dont l’effet est tant adverse au sang que, vif comme le mercure,
Il se répand au travers des portes d’entrée par les voies naturelles
Pour précipiter et coaguler instantanément, comme présure dégouttant sur le lait,
Le sang clair et homogène, et ainsi en alla-t-il du mien,
Une gale m’écorcha immédiatement comme un nouveau Lazare
En recouvrant d’une croûte vile et infecte mon corps à la peau si lisse.
C’est ainsi que je fus, tout endormi, dépouillé par la main d’un frère,
Tout à la fois ravi à la couronne, à la reine et à la vie, cueilli en la fleur du péché même,
Sans confession, privé d’onction, hors la communion,
Dépêché à devoir rendre raison tout chargé du faix de mes travers :
Point de salut à attendre sans m’être pu mettre en règle.
Horrible ! Quel horrible instant ! Plus que superlativement horrible !
Ne laisse pas le sang en toi l’endurer,
Ne laisse pas ce forfait sans lendemain,
Ne laisse pas le lit de Danemark faire litière au stupre et à l’inceste damné.
Mais, de quelque manière que tu t’y prennes,
Ne tente rien contre ta mère, n’y souille pas ton tempérament,
Laisse au ciel le soin du sort de son âme,
Et à la spinule qui gît au tréfonds celui de la fouetter et de la cingler.
Salut à toi Hamlet, je m’en dois retourner à l’instant.
Le ver luisant dit le matin proche en pâlissant encore, lui, ses feux pâles et sans visée.
Adieu, adieu, Hamlet, retiens mes mots.
Il sort
HAMLET — Ô haut hôte du Parnasse, Apollon ! Ô terre ! Quoi d’autre ?
L’y unirai-je aussi, elle ? Ophélie ? Hauts les cœurs !
Ô vous, mes tendons, raidissez-vous sans plier sous l’âge
Et hissez-moi bien haut, moi Hamlet, droit comme fait l’I.
Retenir tes maux ! Sûr, pauvre esprit, tant que mémoire restera
À sa place en ce globe éperdu.
Retenir tes maux ! Sûr, en les tables de ma mémoire je veux essuyer tous les souvenirs vipérins
Toute la science des vieux bouquins, les icônes, les tensions passées
Que jeunesse et observance y inscrivirent pour que ne reste
Dans le grand tome de ma mémoire que ta seule instruction.
Ô plus perfide des femmes !
Vilaine ! Vilaine souriante ! Vilaine vile et scélérate !
Mes tables donc, car il sied que j’y couche ceci :
C’est que l’on peut sourire longuement, et être aussi vilaine.
Du moins suis-je certain que cela est possible à Elsinore.
il écrit gravement
Ainsi donc, cher oncle, c’est bien là que tu en es. Et ma devise qui maintenant sera :
« Adieu, adieu ! Retiens mes mots »
Je suis tenu.
HORATIOEn coulisse Seigneur ! Seigneur !
MARCELLUSEn coulisse Seigneur Hamlet, ne nous abandonnez pas !
HORATIOEn coulisse Que le ciel, au besoin, lui vienne en aide !
HAMLET — Ainsi croit-il !
HORATIOEn coulisse Hohé, hého, seigneur !
HAMLET — Hoho, polisson oisif ! Chemine, fiston, et parviens.
MARCELLUS — Ça va, seigneur ?
HORATIO — Quoi de neuf, seigneur ?
HAMLETGrave À merveille, Horatio.
HORATIO — Parfait, seigneur, dites-nous tout.
HAMLET — N’y compte pas, Horatio, tu l’irais rapporter.
HORATIO — Pas moi, seigneur, par l’Eden.
MARCELLUS — Et moi non plus, seigneur.
HAMLET — Comment taire ? Vous dire, direz-vous ?
Cœur humain pourrait-il, ne fût-ce qu’une fois, rien penser de cela ?
Je me fais de la bile, vous ne saurez pas taire le secret si je le découvre.
HORATIO & MARCELLUS — Si, par l’éther, seigneur.
HAMLET — Il y a un vaurien nouveau pour discourir
Par monts et par vaux de Danemark, mais c’est un coquin fini.
HORATIO — Pas besoin qu’une sorte de fantôme évacue sa tombe
Si c’est pour nous conter ceci.
HAMLET — Comme c’est vrai, c’est troublant ! Tu es bien dans le vrai !
Ainsi, sans plus de cérémonie, je regarde comme approprié
De nous serrer dès maintenant la main pour nous séparer,
Vous deux au gré de vos désirs et obligations
– car chacun est régi par ses propres obligations et ses propres désirs, en l’état –
Tandis que pour ce qui regarde ma pauvre petite part, Horatio,
J’aurai une prière à formuler, vois-tu ?
HORATIO — Seigneur, ce n’est là qu’un maelström de folles paroles.
HAMLET — Je suis fort marri de te voir très outré, de tout cœur ;
Oui, par ma foi, de tout cœur, par deux fois.
HORATIO — Il m’appert qu’il n’y a point outrage, seigneur.
HAMLET — Soit, par Saint Patrick, mais il y a pourtant toute ma rage, Horatio,
Et c’est bien trop doux encore. À l’endroit de cette apparition, je ne peux t’en toucher qu’un mot :
L’honnête fantôme n’a rien pour être honni.
Quant à votre désir commun de connaître ce qui nous lie, vous aurez obligation
De le contenir autant qu’il vous est possible. Et maintenant, mes bons amis,
Puisque vous êtes tout à la fois amis, savants et pertuisaniers,
Soyez assez bons pour accéder à une mienne requête.
HORATIO — Quoi donc, seigneur ? Nous acceptons, c’est accordé.
HAMLET — C’est ne jamais faire savoir ce que vous avez vu
Ces nuits dernières, au val.
HORATIO & MARCELLUS — Point du tout, seigneur.
HAMLET — Non, mais donnez votre parole.
HORATIO — Par ma foi, l’indiscret ne sera pas moi.
MARCELLUS — Moi pas plus, seigneur, par deux fois.
HAMLET — Sur mon arme.
MARCELLUS — Nos paroles sont déjà engagées, seigneur.
HAMLET — En effet, je vous en donne acte, mais pas sur mon fer.
GHOSTDe dessous Promettez.
HAMLET — Holà, garçon ! Tu fais encore l’écho ? Es-tu là, sou vaillant ?
Allons, vous entendez cet altier écho et son babillage des cavernes,
Daignez jurer.
HORATIO — Énoncez l’engagement, seigneur.
HAMLET — Ne jamais livrer en parlant ce que vous vîtes, répondez-en sur l’estoc.
GHOSTDe dessous Promettez.
HAMLET — Ici encore une fois ? Déplaçons donc les fondements de nos propos.
Mettons-nous là, messieurs, et reposez encore le bras sur mon arme pour sceller alliance :
Ne dites jamais ce que vous entendîtes.
Jurez par l’épée.
GHOSTDe dessous Jurez.
HAMLET — Ça c’est parlé, pépère ! Comment peux-tu labourer si la terre est si pressée ?
Un brave mineur ! Ah compagnons, remuons encore un peu pour l’éviter.
HORATIO — Un jour, de nuit, dans la galerie ! Mais comme ces faits sont étranges !
HAMLET — Y étant étranger, c’est raison de plus, Horatio, pour y réserver bon accueil.
Il y a plus de mystères dans la terre et l’éther
Que les philosophes de ta connaissance ne s’en représentèrent.
Mais venons-en au but, ici-même : Jurez que jamais, maintenant comme auparavant,
Et veuille bien votre bienveillance vous y seconder,
De quelque étrange façon que je me puisse comporter,
Car je pourrais prochainement être amené à trouver opportun
D’adopter des dispositions fort peu classiques,
Que jamais donc, m’observant à l’occasion de telles circonstances,
N’aurez tendance, de tels battements des bras ou hochements de tête,
Ou en des circonlocutions ambigües comme ‘Nous le savons sans équivoque’,
‘L’aurions nous su, nous l’aurions pu’, ‘Si nous daignions parler’,
‘Peu s’en faut qu’il faille’ ou toute autre expression entendue,
À donner à croire que vous en sauriez plus ou moins sur moi.
À n’en rien faire qu’à votre tête soient secourables grâce et merci.
Donnez votre parole d’honneur.
Horatio et Marcellus se regardent interdits
GHOSTDe dessous Donnez votre parole de taire de telles paroles
Si elles vous passent par l’esprit.
HAMLETHurlant Silence, esprit dévoyé, disparais sur l’heure !
Ils gagent silencieusement de tenir leur langue
Ah, enfin ! Messieurs, c’est tout à ce bonheur que je me recommande à vous
Et sachez que rien de ce qu’un pauvre hère comme Hamlet peut faire,
Avec l’aide de Dieu, pour vous marquer sa reconnaissance comme sa gratitude,
Ne vous manquera. Partons par là mais restez bouche cousue, je vous prie.
L’heur est comme l’instant sans durée, si se distend le temps restant.
Détresse damnée à nulle autre seconde qu’être né dans le but de l’assortir !
Ou plutôt non, ne parlons pas de ça, et suivez-moi.
Ils se dirigent vers la sortie

dimanche 29 juin 2014

Acte 1 - Scène 4

The platform.

HAMLET — The air bites shrewdly; it is very cold.
HORATIO — It is a nipping and an eager air.
HAMLET — What hour now?
HORATIO — I think it lacks of twelve.
HAMLET — No, it is struck.
HORATIO — Indeed? I heard it not: then it draws near the season
Wherein the spirit held his wont to walk.
A flourish of trumpets, and ordnance shot off, within
What does this mean, my lord?
HAMLET — The king doth wake to-night and takes his rouse,
Keeps wassail, and the swaggering up-spring reels;
And, as he drains his draughts of Rhenish down,
The kettle-drum and trumpet thus bray out
The triumph of his pledge.
HORATIO — Is it a custom?
HAMLET — Ay, marry, is't:
But to my mind, though I am native here
And to the manner born, it is a custom
More honour'd in the breach than the observance.
This heavy-headed revel east and west
Makes us traduced and tax'd of other nations:
They clepe us drunkards, and with swinish phrase
Soil our addition; and indeed it takes
From our achievements, though perform'd at height,
The pith and marrow of our attribute.
So, oft it chances in particular men,
That for some vicious mole of nature in them,
As, in their birth--wherein they are not guilty,
Since nature cannot choose his origin--
By the o'ergrowth of some complexion,
Oft breaking down the pales and forts of reason,
Or by some habit that too much o'er-leavens
The form of plausive manners, that these men,
Carrying, I say, the stamp of one defect,
Being nature's livery, or fortune's star,--
Their virtues else--be they as pure as grace,
As infinite as man may undergo--
Shall in the general censure take corruption
From that particular fault: the dram of eale
Doth all the noble substance of a doubt
To his own scandal.
HORATIO — Look, my lord, it comes!
Enter Ghost
HAMLET — Angels and ministers of grace defend us!
Be thou a spirit of health or goblin damn'd,
Bring with thee airs from heaven or blasts from hell,
Be thy intents wicked or charitable,
Thou comest in such a questionable shape
That I will speak to thee: I'll call thee Hamlet,
King, father, royal Dane: O, answer me!
Let me not burst in ignorance; but tell
Why thy canonized bones, hearsed in death,
Have burst their cerements; why the sepulchre,
Wherein we saw thee quietly inurn'd,
Hath oped his ponderous and marble jaws,
To cast thee up again. What may this mean,
That thou, dead corse, again in complete steel
Revisit'st thus the glimpses of the moon,
Making night hideous; and we fools of nature
So horridly to shake our disposition
With thoughts beyond the reaches of our souls?
Say, why is this? wherefore? what should we do?
Ghost beckons HAMLET
HORATIO — It beckons you to go away with it,
As if it some impartment did desire
To you alone.
MARCELLUS — Look, with what courteous action
It waves you to a more removed ground:
But do not go with it.
HORATIO — No, by no means.
HAMLET — It will not speak; then I will follow it.
HORATIO — Do not, my lord.
HAMLET — Why, what should be the fear?
I do not set my life in a pin's fee;
And for my soul, what can it do to that,
Being a thing immortal as itself?
It waves me forth again: I'll follow it.
HORATIO — What if it tempt you toward the flood, my lord,
Or to the dreadful summit of the cliff
That beetles o'er his base into the sea,
And there assume some other horrible form,
Which might deprive your sovereignty of reason
And draw you into madness? think of it:
The very place puts toys of desperation,
Without more motive, into every brain
That looks so many fathoms to the sea
And hears it roar beneath.
HAMLET — It waves me still.
Go on; I'll follow thee.
MARCELLUS — You shall not go, my lord.
HAMLET — Hold off your hands.
HORATIO — Be ruled; you shall not go.
HAMLET — My fate cries out,
And makes each petty artery in this body
As hardy as the Nemean lion's nerve.
Still am I call'd. Unhand me, gentlemen.
By heaven, I'll make a ghost of him that lets me!
I say, away! Go on; I'll follow thee.
Exeunt Ghost and HAMLET
HORATIO — He waxes desperate with imagination.
MARCELLUS — Let's follow; 'tis not fit thus to obey him.
HORATIO — Have after. To what issue will this come?
MARCELLUS — Something is rotten in the state of Denmark.
HORATIO — Heaven will direct it.
MARCELLUS — Nay, let's follow him.
      La plate-forme.
Entrent Hamlet, Horatio et Marcellus.

HAMLET — L’air pince rudement. Il fait très-froid.
HORATIO — L’air est piquant et aigre.
HAMLET — Quelle heure, à présent ?
HORATIO — Pas loin de minuit, je crois.
MARCELLUS — Non, il est déjà sonné.
HORATIO — Vraiment ? Je ne l’ai pas entendu ; alors le temps approche
où l’esprit a l’habitude de se promener.
On entend au dehors une fanfare de trompettes et une décharge d’artillerie.
Qu’est-ce que cela signifie, monseigneur ?
HAMLET — Le roi passe cette nuit à boire,
au milieu de l’orgie et des danses aux élans effrontées ;
et à mesure qu’il boit les rasades de vin du Rhin,
la timbale et la trompette proclament ainsi
le triomphe de ses toasts.
HORATIO — Est-ce la coutume ?
HAMLET — Oui, pardieu !
Mais, selon mon sentiment, quoique je sois né dans ce pays
et fait pour ses usages, c’est une coutume
qu’il est plus honorable de violer que d’observer.
Ces débauches abrutissantes nous font, de l’orient à l’occident,
bafouer et insulter par les autres nations
qui nous traitent d’ivrognes et souillent notre nom de l’épithète de pourceaux.
Et vraiment cela suffit pour énerver la gloire que méritent
nos exploits les plus transcendants.
Pareille chose arrive souvent aux individus
qui ont quelque vicieux signe naturel.
S’ils sont nés (ce dont ils ne sont pas coupables,
car la créature ne choisit pas son origine)
avec quelque goût escessif
qui renverse souvent l’enceinte fortifiée de la raison,
ou avec une habitude qui couvre de levain
les plus louables qualités, ces hommes, dis-je,
auront beau ne porter la marque que d’un seul défaut,
livrée de la nature ou insigne du hasard,
leurs autres vertus (fussent-elles pures comme la grâce
et aussi infinies que l’humanité le permet)
seront corrompues dans l’opinion générale
par cet unique défaut. Un atome d’impureté
ruine souvent la plus noble substance
par son alliage dégradant.
Entre le Spectre.
HORATIO — Regardez, monseigneur, le voilà !
HAMLET — Anges, ministres de grâce, défendez-nous !
Qui que tu sois, esprit salutaire ou lutin damné ;
que tu apportes avec toi les brises du ciel ou les rafales de l’enfer ;
que tes intentions soient perverses ou charitables,
tu te présentes sous une forme si émouvante
que je veux te parler. Je t’invoque, Hamlet,
sire, mon père, royal Danois ! Oh ! réponds-moi !
Ne me laisse pas déchiré par le doute ; mais dis-moi
pourquoi tes os sanctifiés, ensevelis dans la mort,
ont déchiré leur suaire ! Pourquoi le sépulcre
où nous t’avons vu inhumé en paix,
a ouvert ses lourdes mâchoires de marbre
pour te rejeter dans ce monde ! Que signifie ceci ?
Pourquoi toi, corps mort, viens-tu, tout couvert d’acier,
revoir ainsi les clairs de lune
et rendre effrayante la nuit ? Et nous, bouffons de la nature,
pourquoi ébranles-tu si horriblement notre imagination
par des pensées inaccessibles à nos âmes ?
dis, pourquoi cela ? dans quel but ? que veux-tu de nous ?
HORATIO — Il vous fait signe de le suivre,
comme s’il voulait vous faire une communication
à vous seul.
MARCELLUS — Voyez avec quel geste courtois
il vous appelle vers un lieu plus écarté ;
mais n’allez pas avec lui !
HORATIO — Non, gardez-vous-en bien !
HAMLET — Il ne veut pas parler ici : alors je veux le suivre.
HORATIO — N’en faites rien, monseigneur.
HAMLET — Pourquoi ? Qu’ai-je à craindre ?
Je n’estime pas ma vie au prix d’une épingle ;
et quant à mon âme, que peut-il lui faire,
puisqu’elle est immortelle comme lui ?
Il me fait signe encore ; je vais le suivre.
HORATIO — Eh quoi ! monseigneur, s’il allait vous attirer
vers les flots ou sur la cime effrayante de ce rocher
qui s’avance au-dessus de sa base, dans la mer ?
et là, prendre quelque autre forme horrible
pour détruire en vous la souveraineté de la raison
et vous jeter en démence ? Songez-y :
l’aspect seul de ce lieu donne des fantaisies de désespoir
au cerveau de quiconque
contemple la mer de cette hauteur
et l’entend rugir au-dessous.
HAMLET — Il me fait signe encore.
Au Spectre.
Va ! je te suis.
MARCELLUS — Vous n’irez pas, monseigneur !
HAMLET — Lâchez vos main.
HORATIO — Soyez raisonnable ; vous n’irez pas !
HAMLET — Ma fatalité me hèle
et rend ma plus petite artère aussi robuste que les muscles du lion néméen.
Le Spectre lui fait signe.
Il m’appelle encore.
S’échappant de leurs bras.
Lâchez-moi, messieurs.
Par le ciel ! je ferai un spectre de qui m’arrêtera !
Arrière, vous dis-je !
Au spectre.
Marche ! je te suis.
Le Spectre et Hamlet sortent.
HORATIO — L’imagination le rend furieux.
MARCELLUS — Suivons-le ; c’est manquer à notre devoir de lui obéit ainsi.
HORATIO — Allons sur ses pas. Quelle sera l’issue de tout ceci ?
MARCELLUS — Il y a quelque chose de pourri dans l’empire du Danemark.
HORATIO — Le ciel avisera.
MARCELLUS — Eh bien ! suivons-le.
Ils sortent.
      L'adossement des murailles
Entre Hamlet, ainsi qu'Horatio et Marcellus

HAMLET — L'air, aux heures de la nuit, est rudement mordant ; comme il est froid.
HORATIOFier de sa trouvaille L'air pris est rude, quand l'air se fait très froid et le froid se fait polaire.
HAMLET — Doux heur des mains tenant deux mains !
HORATIO — Heu. . . Non, pas douze encore, je crois.
MARCELLUS — Mais si, bien frappées.
HORATIO — Ah bon ? Je n'avais pas entendu ; ainsi nous sommes
Proches de l'instant où l'esprit fait sa promenade routinière.
Sonnerie de trompettes et salve d'honneur, en coulisse
Seigneur, qu'est-ce ?
HAMLET — Le roi veille ce soir pour donner banquet,
Une sacrée partie, il siffle des lampées étonnantes ;
Et, à mesure que les rasades successives de vin Rhénan s'écoulent,
Tambours et trompettes braillent la superbe de ses laïus.
HORATIO — Est-il coutumier de tel fait ?
HAMLET — Hélas, Mère de Dieu, il l'est bien.
Mais selon moi, qui suis un naturel du pays
Et d'oncques porté à en faire cas, ce sont des manières
Plus honorables à enfreindre qu'a observer.
Ces distractions de fortes-têtes du coucher au lever
Nous feraient bientôt traduire en justice et mettre au ban des nations.
On nous dit soiffards et on souille notre nom
En affublant d’épithètes dégradantes nos ports pourtant bigarrés.
Nos sujets se voient ainsi dépossédés de l'objet
De leurs plus hauts exploits, leur substantifique moelle.
C'est ainsi que souvent certains, souffrant
De quelque vice naturel, comme par exemple
De l'excessive croissance de quelque inclination de naissance
-- dont ils ne sont pas coupables puisque la nature
N'en peut déterminer l'origine -- mettent souvent à bas
Les palissades et les remparts de la raison
Selon quelque habitude qui fait trop bouillonner
La forme des manières acceptables. Ces mêmes sujets,
Portant, dis-je, le sceau d'un défaut comme une
Marque de la nature ou une tare de la fortune,
Devront selon l'opinion générale être corrompus
Par cette faute particulière, leurs autres vertus
Fussent-elles pures comme grâce et aussi infinies
Qu'un homme peut le supporter. Une fiole de mal
Rend toute la noble substance du doute
À son propre scandale.
HORATIO — Regardez, seigneur, le voilà !
Entre le lémure
HAMLET — Anges, envoyés du Beau, faites-vous nos défenseurs ! [ clowns ]
Génie bienfaisant ou lutin infernal,
Porté par l'édénique éther ou l'infernal tonnerre,
Charitable dans tes intentions ou cruel comme géhenne,
Tu revêts un aspect si étonnant qu'il me faut t'éprouver.
Pour moi tu seras Hamlet, Potentat, Père, Danois Monarque, Sire.
À part
Qu'il veuille m'entendre en ses réponses !
Ne me laisse pas déborder d'inculture et fasse le ciel
Que tu m'apprennes pourquoi tes ossements saints,
Ensevelis dans le froid de la terre ont fendu les drapures.
Pourquoi le sépulcre où nous avons veillé à ce que tu reposes en paix
A-t-il entrouvert ses graves maxillaires de travertin
Pour t'expulser encore ? De quel sens est-il
Que toi, corps disparu, Hamlet, chevalier occulte,
Tu altères ainsi la lueur de la lune, toujours en parure d'acier,
Jusqu'à rendre la nuit affreuse, tandis que, pleinement dépités
Par Dame Nature, nous voyons nos positions antérieures
Sapées par des spéculations hors de portée de notre entendement.
Pourquoi ? dis-je. Quel en est l'objet ? Que faire ?
Le lémure hèle Hamlet
HORATIO — Il vous invite à faire un bout de chemin avec lui,
Comme s'il désirait quelque entretien particulier avec vous.
MARCELLUS — Observez avec quelle courtoise réserve
Il vous convie en quelque endroit plus reculé.
Mais ne lui emboîtez pas le pas.
HORATIO — Non, en aucune façon.
HAMLET — Considérant qu'il ne veut pas parler, je vais le suivre.
HORATIO — N'en faites rien, seigneur.
HAMLET — Pourquoi ? De quoi devrais-je m'alarmer ?
Ma vie ne vaut pas un clou et mon âme n'étant en rien
Moins immortelle que lui, que pourrait-il bien lui faire ?
Mais voici qu'encore il ondoie pour me quérir : je dois m'incliner.
HORATIO — Mais s'il vous tendait un piège en vous entraînant
Vers l'onde ou vers le terrifiant sommet de la colline
Dont la protubérance est battue d'écume à sa base
Pour s'incarner sous quelque autre figure effrayante
Et priver votre majesté de toute raison en la séduisant vers la folie ?
Réfléchissez !
Le lieu même est propre à semer, sans motif ni but,
En tout esprit enthousiasmé par la vue du grand large au loin
Comme par le hurlement du ressac à ses pieds,
Les briques sur lesquelles se fondera la mélancolie.
HAMLET — Il me rappelle incontinent.
Passe, je te suis.
MARCELLUS — Ne vous laissez pas entraîner, seigneur.
HAMLET — Écartez vos mains.
HORATIO — Réglez-vous sur la voix de la raison et n'allez pas.
HAMLET — Un destin m'appelle
Et chaque vaisseau de mon corps se tend, oh oui autant
Que le lion de Némée offert par Hercule au héraut Coprée.
Pourtant, je me dois de répondre à l'appel malgré le froid qui me pénètre.
Lâchez-moi dès maintenant, mes bons pages.
Par le ciel, je suis prêt à faire d'autres fantômes pourvu qu'on me lâche !
Place ! Passe, je suis.
Le lémure et Hamlet sortent
HORATIO — La mélancolie enflamme son imagination.
MARCELLUS — Impossible de le laisser tomber ainsi,
Il serait malséant de fléchir devant sa requête.
HORATIO — Tenons-nous à l'écart, du reste.
Que pourra-t-il bien échoir de telle occurrence ?
MARCELLUS — Quelque chose est voué à pourrir en l'état du pays.
HORATIO — Puisse le ciel l'orienter au mieux.
MARCELLUS — Suivons-le quand même.
Ils sortent

samedi 28 juin 2014

Acte 1 - Scène 3

A room in Polonius' house.

LAERTES — My necessaries are embark'd: farewell:
And, sister, as the winds give benefit
And convoy is assistant, do not sleep,
But let me hear from you.
OPHELIA — Do you doubt that?
LAERTES — For Hamlet and the trifling of his favour,
Hold it a fashion and a toy in blood,
A violet in the youth of primy nature,
Forward, not permanent, sweet, not lasting,
The perfume and suppliance of a minute; No more.
OPHELIA — No more but so?
LAERTES — Think it no more;
For nature, crescent, does not grow alone
In thews and bulk, but, as this temple waxes,
The inward service of the mind and soul
Grows wide withal. Perhaps he loves you now,
And now no soil nor cautel doth besmirch
The virtue of his will: but you must fear,
His greatness weigh'd, his will is not his own;
For he himself is subject to his birth:
He may not, as unvalued persons do,
Carve for himself; for on his choice depends
The safety and health of this whole state;
And therefore must his choice be circumscribed
Unto the voice and yielding of that body
Whereof he is the head. Then if he says he loves you,
It fits your wisdom so far to believe it
As he in his particular act and place
May give his saying deed; which is no further
Than the main voice of Denmark goes withal.
Then weigh what loss your honour may sustain,
If with too credent ear you list his songs,
Or lose your heart, or your chaste treasure open
To his unmaster'd importunity.
Fear it, Ophelia, fear it, my dear sister,
And keep you in the rear of your affection,
Out of the shot and danger of desire.
The chariest maid is prodigal enough,
If she unmask her beauty to the moon:
Virtue itself 'scapes not calumnious strokes:
The canker galls the infants of the spring,
Too oft before their buttons be disclosed,
And in the morn and liquid dew of youth
Contagious blastments are most imminent.
Be wary then; best safety lies in fear:
Youth to itself rebels, though none else near.
OPHELIA — I shall the effect of this good lesson keep,
As watchman to my heart. But, good my brother,
Do not, as some ungracious pastors do,
Show me the steep and thorny way to heaven;
Whiles, like a puff'd and reckless libertine,
Himself the primrose path of dalliance treads,
And recks not his own rede.
LAERTES — O, fear me not.
I stay too long: but here my father comes.
A double blessing is a double grace,
Occasion smiles upon a second leave.
LORD POLONIUS — Yet here, Laertes! aboard, aboard, for shame!
The wind sits in the shoulder of your sail,
And you are stay'd for. There; my blessing with thee!
And these few precepts in thy memory
See thou character. Give thy thoughts no tongue,
Nor any unproportioned thought his act.
Be thou familiar, but by no means vulgar.
Those friends thou hast, and their adoption tried,
Grapple them to thy soul with hoops of steel;
But do not dull thy palm with entertainment
Of each new-hatch'd, unfledged comrade. Beware
Of entrance to a quarrel, but being in,
Bear't that the opposed may beware of thee.
Give every man thy ear, but few thy voice;
Take each man's censure, but reserve thy judgment.
Costly thy habit as thy purse can buy,
But not express'd in fancy; rich, not gaudy;
For the apparel oft proclaims the man,
And they in France of the best rank and station
Are of a most select and generous chief in that.
Neither a borrower nor a lender be;
For loan oft loses both itself and friend,
And borrowing dulls the edge of husbandry.
This above all: to thine ownself be true,
And it must follow, as the night the day,
Thou canst not then be false to any man.
Farewell: my blessing season this in thee!
LAERTES — Most humbly do I take my leave, my lord.
LORD POLONIUS — The time invites you; go; your servants tend.
LAERTES — Farewell, Ophelia; and remember well
What I have said to you.
OPHELIA — 'Tis in my memory lock'd,
And you yourself shall keep the key of it.
LAERTES — Farewell.
LORD POLONIUS — What is't, Ophelia, be hath said to you?
OPHELIA — So please you, something touching the Lord Hamlet.
LORD POLONIUS — Marry, well bethought:
'Tis told me, he hath very oft of late
Given private time to you; and you yourself
Have of your audience been most free and bounteous:
If it be so, as so 'tis put on me,
And that in way of caution, I must tell you,
You do not understand yourself so clearly
As it behoves my daughter and your honour.
What is between you? give me up the truth.
OPHELIA — He hath, my lord, of late made many tenders
Of his affection to me.
LORD POLONIUS — Affection! pooh! you speak like a green girl,
Unsifted in such perilous circumstance.
Do you believe his tenders, as you call them?
OPHELIA — I do not know, my lord, what I should think.
LORD POLONIUS — Marry, I'll teach you: think yourself a baby;
That you have ta'en these tenders for true pay,
Which are not sterling. Tender yourself more dearly;
Or--not to crack the wind of the poor phrase,
Running it thus--you'll tender me a fool.
OPHELIA — My lord, he hath importuned me with love
In honourable fashion.
LORD POLONIUS — Ay, fashion you may call it; go to, go to.
OPHELIA — And hath given countenance to his speech, my lord,
With almost all the holy vows of heaven.
LORD POLONIUS — Ay, springes to catch woodcocks. I do know,
When the blood burns, how prodigal the soul
Lends the tongue vows: these blazes, daughter,
Giving more light than heat, extinct in both,
Even in their promise, as it is a-making,
You must not take for fire. From this time
Be somewhat scanter of your maiden presence;
Set your entreatments at a higher rate
Than a command to parley. For Lord Hamlet,
Believe so much in him, that he is young
And with a larger tether may he walk
Than may be given you: in few, Ophelia,
Do not believe his vows; for they are brokers,
Not of that dye which their investments show,
But mere implorators of unholy suits,
Breathing like sanctified and pious bawds,
The better to beguile. This is for all:
I would not, in plain terms, from this time forth,
Have you so slander any moment leisure,
As to give words or talk with the Lord Hamlet.
Look to't, I charge you: come your ways.
OPHELIA — I shall obey, my lord.
      Une chambre dans la maison de Polonius.
Entrent Laertes et Ophélia.

LAERTES — Mes bagages sont embarqués, adieu !
Ah ! soeur, quand les vents seront bons
et qu’un convoi sera prêt à partir, ne vous endormez pas,
mais donnez-moi de vos nouvelles.
OPHELIA — En pouvez-vous douter ?
LAERTES — Pour ce qui est d’Hamlet et de ses frivoles attentions,
regardez cela comme une fantaisie, un jeu sensuel,
une violette de la jeunesse printanière,
précoce mais éphémère, suave mais sans durée,
dont le parfum remplit une minute ;
rien de plus.
OPHELIA — Rien de plus, vraiment ?
LAERTES — Non, croyez-moi, rien de plus.
Car la nature, dans la croissance, ne développe pas seulement
les muscles et la masse du corps ; mais, à mesure que le temple est plus vaste,
les devoirs que le service intérieur impose à l’âme
grandissent également. Peut-être vous aime-t-il aujourd’hui ;
peut-être aucune souillure, aucune déloyauté ne ternit-elle
la vertu de ses désirs ; mais vous devez craindre,
en considérant sa grandeur, que sa volonté ne soit pas à lui ;
en effet, il est lui-même le sujet de sa naissance.
Il ne lui est pas permis, comme aux gens sans valeur,
de décider pour lui-même ; car de son choix dépendent
le salut et la santé de tout l’Etat ;
et aussi son choix doit-il être circonscrit
par l’opinion et par l’assentiment du corps
dont il est la tête. Donc, s’il dit qu’il vous aime,
vous ferez sagement de n’y croire que dans les limites
où son rang spécial lui laisse la liberté
de faire ce qu’il dit : liberté
que règle tout entière la grande voix du Danemark.
Considérez donc quelle atteinte subirait votre honneur
si vous alliez écouter ses chansons d’une oreille trop crédule,
ou perdre votre coeur, ou bien ouvrir le trésor de votre chasteté
à son importunité sans frein. Prenez-y garde, Ophélia, prenez-y garde, ma chère soeur,
et tenez-vous en arrière de votre affection,
hors de la portée de ses dangereux désirs.
La vierge la plus chiche est assez prodigue
si elle démasque sa beauté pour la lune.
La vertu même n’échappe pas aux coups de la calomnie ;
le ver ronge les nouveau-nés du printemps,
trop souvent même avant que leurs boutons soient éclos ;
et c’est au matin de la jeunesse, à l’heure des limpides rosées,
que les souffles contagieux sont le plus menaçants.
Soyez donc prudente : la meilleure sauvegarde, c’est la crainte ;
la jeunesse trouve la révolte en elle-même, quand elle ne la trouve pas près d’elle.
OPHELIA — Je conserverai le souvenir de ces bons conseils
comme un gardien pour mon coeur. Mais vous, cher frère,
ne faites pas comme ce pasteur impie qui
indique une route escarpée et épineuse vers le ciel,
tandis que lui-même, libertin repu et impudent,
foule les primevèresdu sentier de la licence,
sans se soucier de ses propres sermons.
LAERTES — N’ayez pas de crainte pour moi.
Je tarde trop longtemps. Mais voici mon père.
Polonius entre
Une double bénédiction est une double grâce ;
l’occasion sourit à de seconds adieux.
POLONIUS — Encore ici, Laertes ! à bord ! à bord ! Quelle honte !
Le vent est assis sur l’épaule de votre voile,
et l’on vous attend. Voici ma bénédiction !
Il met sa main sur la tête de Laertes.
Maintenant grave dans ta mémoire ces quelques préceptes.
Refuse l’expression à tes pensées
et l’exécution à toute idée irréfléchie.
Sois familier, mais nullement vulgaire.
Quand tu as adopté et éprouvé un ami,
accroche-le à ton âme avec un crampon d’acier,
mais ne durcis pas ta main au contact
du premier camarade frais éclos que tu dénicheras. Garde-toi
d’entrer dans une querelle ; mais, une fois dedans,
comporte-toi de manière que l’adversaire se garde de toi.
Prête l’oreille à tous, mais tes paroles au petit nombre.
Prends l’opinion de chacun, mais réserve ton jugement.
Que ta mise soit aussi coûteuse que ta bourse te le permet,
sans être de fantaisie excentrique ; riche, mais peu voyante ;
car le vêtement révèle souvent l’homme ;
et en France, les gens de qualité et du premier rang
ont, sous ce rapport, le goût le plus exquis et le plus digne.
Ne sois ni emprunteur, ni prêteur ;
car le prêt fait perdre souvent argent et ami,
et l’emprunt émousse l’économie.
Avant tout, sois loyal envers toi-même ;
et, aussi infailliblement que la nuit suit le jour,
tu ne pourras être déloyal envers personne.
Adieu ! Que ma bénédiction assaisonne pour toi ces conseils (5) !
LAERTES — Je prends très-humblement congé de vous, monseigneur.
POLONIUS — L’heure vous appelle : allez, vos serviteurs attendent.
LAERTES — Adieu, Ophélia ; et souvenez-vous bien
de ce que je vous ai dit.
OPHELIA — Tout est enfermé dans ma mémoire,
et vous en garderez vous-même la clef.
LAERTES — Adieu !
Laertes sort
POLONIUS — Que vous a-t-il dit, Ophélia ?
OPHELIA — C’est, ne vous déplaise, quelque chose touchant le seigneur Hamlet.
POLONIUS — Bonne idée, pardieu !
On m’a dit que, depuis peu, il a eu avec vous de fréquents tête-à-tête ; et que vous-même
vous lui aviez prodigué très-généreusement vos audiences.
S’il en est ainsi (et l’on me l’a fait entendre
par voie de précaution), je dois vous dire
que vous ne comprenez pas votre position aussi nettement
qu’il convient à ma fille et à votre honneur.
Qu’y a-t-il entre vous ? Confiez-moi la vérité.
OPHELIA — Il m’a depuis peu, monseigneur, fait maintes offres
de son affection.
POLONIUS — De son affection ? peuh ! Vous parlez en fille verte,
qui n’a point passé par le crible de tous ces dangers-là.
Croyez-vous à ses offres, comme vous les appelez ?
OPHELIA — Je ne sais pas, monseigneur, ce que je dois penser.
POLONIUS — Eh bien ! moi, je vais vous l’apprendre. Pensez que vous êtes une enfant
d’avoir pris pour argent comptant des offres
qui ne sont pas de bon aloi. Estimez-vous plus chère ;
ou bien, pour ne pas perdre le souffle de ma pauvre parole
en périphrases, vous m’estimez pour un niais.
OPHELIA — Monseigneur, il m’a importunée de son amour,
mais d’une manière honorable.
POLONIUS — Oui, appelez cela une manière ; allez ! allez !
OPHELIA — Et il a appuyé ses discours, monseigneur,
de tous les serments les plus sacrés.
POLONIUS — Bah ! piéges à attraper des grues ! Je sais,
alors que le sang brûle, avec quelle prodigalité l’âme
prête des serments à la langue. Ces incandescences, ma fille,
qui donnent plus de lumière que de chaleur, et qui s’éteignent
au moment même où elles promettent le plus,
ne les prenez pas pour une vraie flamme. Désormais, ma fille,
soyez un peu plus avare de votre virginale présence ;
ne ravalez point votre conversation
à des pourparlers de commande. Quant au seigneur Hamlet,
ce que vous devez penser de lui, c’est qu’il est jeune,
et qu’il a pour ses écarts la corde plus lâche
que vous. En un mot, Ophélia,
ne vous fiez pas à ses serments ; car ils sont, non les interprètes
de l’intention qui se montre sous leur vêtement,
mais les entremetteurs des désirs sacriléges,
qui ne profèrent tant de saintes et pieuses promesses
que pour mieux tromper. Une fois pour toutes,
je vous le dis en termes nets : à l’avenir,
ne calomniez pas vos loisirs en employant une minute
à échanger des paroles et à causer avec le seigneur Hamlet.
Veillez-y, je vous l’ordonne, passez votre chemin.
OPHELIA — J’obéirai, monseigneur.
Ils sortent
      Une pièce dans les appartements de Polonius

LAERTE — Mon attirail est chargé, je file.
Et au gré de bises propices, ma soeur, si les transports sont fastes, pas question de sombrer
Dans le sommeil ni même de t’assoupir : ne laisse pas de m’envoyer des nouvelles.
OPHELIA — Te fais-tu quelque alarme, Laertes ?
LAERTE — S’agissant d’Hamlet et de ses bonnes grâces versatiles,
Ne te figure rien d’autre que passades, quelques jeux privés de sens,
Une modeste violette rougissant dans le premier bourgeon de sa jeunesse,
D’agréables auspices mais sans conséquence, quelques instants d’exhalaison des sens,
Doux mais sans conséquence. Sans plus.
OPHELIA — Sans conséquence ? Mais encore ?
LAERTE — Sans conséquence donc n’y pense plus.
Car un corps, en croissant, se développe, outre en taille et en musculature,
Par l’office, croissant au fur des temps, que rend l’âme à la raison,
À mesure que s’étend le havre l’abritant naturellement.
Sans doute Hamlet t’aime-il pour l’instant,
Quand ni tour ni tache ne vient encore flétrir
La continence de son empire sur lui-même. Mais appréhende que,
Une fois prise la mesure de son importance,
Il perde la maîtrise de sa volonté,
Car il reste assujetti à son extraction
Et ne saurait donc, au contraire de bougres sans envergure,
Se déterminer par lui-même puisque de son arbitrage dépend que tant de troubles
Soient écartés par bonne police pour assurer un état de plein bien-être.
Voici pourquoi ses projets ne peuvent se voir que modérés par les voix
Exprimant les désirs du corps politique dont il est partie capitale.
S’il s’exalte à dire qu’il t’aime, il appartiendra à ta retenue
De n’ajouter foi à son discours qu’autant que ses actes et son état
Sont en mesure de donner substance à ses engagements, et donc
Nécessairement en deçà de ce que peut permettre la première voix du pays.
Pèse donc avec minutie quel préjudice peut endurer ta vertu,
Si tu accordes trop d’ouïe à son ramage, ne tempères pas assez tes élans,
Ou laisses que tes platoniques aspirations
Subissent de lui un assaut importun et mal dominé.
Rougis d’effroi, ma soeur, rougis d’angoisse, exquise Ophélie,
Et tiens-toi à l’arrière-garde de ces tendres penchants,
Loin des chocs et des hasards de ses prétentions,
Car la jouvencelle la plus avisée est assez prodigue de sa beauté
Quand bien même elle ne l’affiche que nuitamment.
Et puisque la vertu ne saurait se dispenser par elle-même d’insinuantes caresses,
De même que les jeunes pousses se laissent trop souvent gagner par les démangeaisons
Quand surgit le chancre du printemps avant l’éclosion des boutons,
Et les éruptions contagieuses ne sont jamais plus proches qu’en la matinale rosée de la jeunesse.
Si défiance est mère de sûreté, alors pourquoi n’être pas vigilant à l’égard de
Cette jeunesse disposée à se rebeller, fût-ce contre elle-même, si personne n’est alentour.
OPHELIA — Je m’apliquerai à tirer leçon de cet enseignement sans faute,
Comme vigie à l’affût selon mon coeur. Pourtant, bien cher frère,
Sois assez bon pour ne pas me dépeindre
La voie qui conduit vers les cieux comme épineuse et roide,
À l’imitation d’incivils ministres du culte maculant,
À l’image de l’inconséquent et infatué libertin,
Les sentes primesautières d’innocentes bluettes qu’ils foulent au pied,
Au lieu de se régler sur leurs propres remontrances.
LAERTE — Tel n’est point mon calcul.
Mais voici père qui s’avance. J’aurais déjà dû prendre congé.
C’est douceur à nulle autre seconde que ce second salut, père,
Puisque la circonstance fleure bon un appareillage opportun.
POLONIUS — Tu es là, Laertes ! À bord, à tire-d’aile ! Branle-bas, Bon Dieu !
Le vent soulevant les voiles épaule ton voyage,
Et tu te fais attendre. Allons, ma bénédiction, Adieu, salut à toi !
Ah ! Que ces quelques devises à te rappeler servent ta personne :
Ne t’abaisse pas à exprimer oralement tes idées,
Ni à transformer en acte quelque projet hors de mesure.
Tu peux te montrer cavalier, mais sous aucun prétexte trivial.
Des tiennes amitiés une fois le bien-fondé attesté puis ratifié,
Scelle chacune en ton âme comme par des arceaux d’airain,
Mais n’use pas ta plume à ébaudir le premier venu un peu desgourdi. N’entre guère
En dispute, mais, une fois pris dedans, fais en sorte que l’on se garde de toi.
Prête l’ouïe à chacun, mais ne sois pas bavard ;
De chacun prends l’opinion, mais réserve tes arrêts ;
Choisis l’habit aussi prospère que ta bourse le permet,
Mais sans ostentation : opulent sans être dispendieux,
Car souvent c’est par la mise que l’homme se dévoile,
Ainsi à Troyes, en France, tout quidam d’élite et d’agréable maintien
Se tient pour maître en choix d’opulents beaux atours.
Après cela, ne sois jamais ni quêteur ni bailleur, mon fils,
Car le prêt fait souvent perdre la mise et l’ami,
Tandis que l’emprunt émousse en esprit le fil du bon père.
Mais par dessus tout mets-toi ceci en tête :
N’admets aucune faille à ta probité envers toi-même,
D’où il s’ensuit, aussi clairement que la nuit suit le jour,
Que tu n’auras qu’une seule et même loyauté envers chacun.
Sur ce, bon vent ! Mijote ceci pour en faire, avec mon absolution, le meilleur fruit.
LAERTE — J’accepte ce qui m’est imparti avec déférence, père, et je dois faire voile.
POLONIUS — Pars, la saison s’y prête, et vite, ne laisse pas tes domestiques se languir.
LAERTE — Au plaisir, Ophélie. Et puise bien la réminiscence de mes paroles à ta mémoire.
OPHELIA — Elles sont bien consignées au fond, et je t’en confie
La clé afin que tu la puisses remiser par-devers toi.
LAERTE — Bien, bien. Je file.
Exit Laerte
POLONIUS — Douce Ophélie, qu’est-ce donc que ce dont
Il te faisait part pour ton dépit avant son départ ?
OPHELIA — Des histoires au sujet d’Hamlet, pardonnez-moi.
POLONIUS — Par la Vierge, quelle bonne idée !
Je ne te cache pas ce qu’on m’a laissé entendre, ma fille :
Il t’aurait, de fraîche date, octroyé quelques tête-à-tête de caractère privé,
Et tu te serais montrée, de ton côté, fort libérale et généreuse de tes audiences.
S’il en est ainsi -- comme on a pu me le glisser,
À titre de précaution -- je me vois astreint à t’exposer à quel point
Tes conceptions sur toi-même reposent sur des socles pervertis
Qui siéent aussi peu à ma fille qu’à ton honneur.
Que se passe-t-il entre vous ? Crache le morceau !
OPHELIA — Il m’a donné récemment, père, des gages tangibles
De son inclination à mon égard.
POLONIUS — Inclination ! Bah ! À part Elle persévère à pérorer
Comme un bourgeon de jeune pousse, elle, si mal habituée à passer par pareil tracas.
À Ophélia Et tu comptes sur des gages de sa part, comme tu as tenu à les baptiser ?
OPHELIA — Je n’entends pas, père, ce qu’il faut en penser.
POLONIUS — Vierge Marie, laisse que je te gourmande !
Réalise que tu ne peux qu’être tout bébé, pour voir ainsi bon salaire en ses gages
Qui ne sont pas frappés au coin du bon sens. Crible tes inclinations plus sagement
Sans quoi -- Non pour claquer la bise au ‘pun’ mais au contraire pour lui clouer le bec --
J’inclinerai à te prendre pour plus sotte qu’hulotte.
OPHELIA — Il ne s’est montré importun, père, que de la plus honorable manière,
Car il est un homme honorable.
POLONIUS — La manière, plaidez-vous avec art ? Des manières de mes deux, oui !
OPHELIAÀ part Hélas, grands Dieux, quelle élégance se perd !
À Polonius Il adossait son propos, père, d’adresses à la nuée presque entière.
POLONIUS — Appeau de coucou, attrape-Barge, oui ! Car je sais,
Quand le sang s’échauffe, de quels excès le cœur peut autant nourrir ses haut-cris,
Mais ces éclats, douce Ophélie, plus fulgurants que réellement chaleureux,
S’éteignent d’eux-mêmes, car ils n’ont été que leurres depuis leurs présages
Que tu ne dois pas prendre pour effusions sincères, et c’est pourquoi tu devras veiller,
De l’instant même, à te faire de ta jeune présence un peu plus regardante ;
Quant à tes bontés, pourvoie les seulement à des prix
Autrement élevés qu’une simple demande d’entretien.
Au sujet du Prince Hamlet en particulier, ne néglige pas qu’il est est jeune
Et peut aller en paix se flattant d’une longe plus étendue que tu ne saurais l’avoir,
Et en un mot comme en cent, pour finir, Fifi ma fille, ne te fie plus dorénavant
À ses prières qui ne sont que de façade, ne revêtant que la couleur, fût-elle grand-teint,
Des attachements qu’elles affichent, pour prétendre à d’injustes desseins,
Ne voilant de laids projets sous de saintes aspirations que pour mieux donner le change.
Tu n’envisagerais pas que de tels entretiens se fissent au vu et au su de tous,
C’est pourquoi je ne voudrais pas qu’en longues conversations
Tu te laisses soutirer par Hamlet des moments privés.
Tu seras bien éclairée d’y veiller. Allez, je te libère, ma fille.
OPHELIA — Vous serez obéi, père.
Ils se séparent

vendredi 27 juin 2014

Acte 1 - Scène 2

Acte I - Scène I
A room of state in the castle.

KING CLAUDIUS — Though yet of Hamlet our dear brother's death
The memory be green, and that it us befitted
To bear our hearts in grief and our whole kingdom
To be contracted in one brow of woe,
Yet so far hath discretion fought with nature
That we with wisest sorrow think on him,
Together with remembrance of ourselves.
Therefore our sometime sister, now our queen,
The imperial jointress to this warlike state,
Have we, as 'twere with a defeated joy,--
With an auspicious and a dropping eye,
With mirth in funeral and with dirge in marriage,
In equal scale weighing delight and dole,--
Taken to wife: nor have we herein barr'd
Your better wisdoms, which have freely gone
With this affair along. For all, our thanks.
Now follows, that you know, young Fortinbras,
Holding a weak supposal of our worth,
Or thinking by our late dear brother's death
Our state to be disjoint and out of frame,
Colleagued with the dream of his advantage,
He hath not fail'd to pester us with message,
Importing the surrender of those lands
Lost by his father, with all bonds of law,
To our most valiant brother. So much for him.
Now for ourself and for this time of meeting:
Thus much the business is: we have here writ
To Norway, uncle of young Fortinbras,--
Who, impotent and bed-rid, scarcely hears
Of this his nephew's purpose,--to suppress
His further gait herein; in that the levies,
The lists and full proportions, are all made
Out of his subject: and we here dispatch
You, good Cornelius, and you, Voltimand,
For bearers of this greeting to old Norway;
Giving to you no further personal power
To business with the king, more than the scope
Of these delated articles allow.
Farewell, and let your haste commend your duty.
CORNELIUS & VOLTIMAND — In that and all things will we show our duty.
KING CLAUDIUS — We doubt it nothing: heartily farewell.
And now, Laertes, what's the news with you?
You told us of some suit; what is't, Laertes?
You cannot speak of reason to the Dane,
And loose your voice: what wouldst thou beg, Laertes,
That shall not be my offer, not thy asking?
The head is not more native to the heart,
The hand more instrumental to the mouth,
Than is the throne of Denmark to thy father.
What wouldst thou have, Laertes?
LAERTES — My dread lord,
Your leave and favour to return to France;
From whence though willingly I came to Denmark,
To show my duty in your coronation,
Yet now, I must confess, that duty done,
My thoughts and wishes bend again toward France
And bow them to your gracious leave and pardon.
KING CLAUDIUS — Have you your father's leave? What says Polonius?
LORD POLONIUS — He hath, my lord, wrung from me my slow leave
By laboursome petition, and at last
Upon his will I seal'd my hard consent:
I do beseech you, give him leave to go.
KING CLAUDIUS — Take thy fair hour, Laertes; time be thine,
And thy best graces spend it at thy will!
But now, my cousin Hamlet, and my son,--
HAMLETAside A little more than kin, and less than kind.
KING CLAUDIUS — How is it that the clouds still hang on you?
HAMLET — Not so, my lord; I am too much i' the sun.
QUEEN GERTRUDE — Good Hamlet, cast thy nighted colour off,
And let thine eye look like a friend on Denmark.
Do not for ever with thy vailed lids
Seek for thy noble father in the dust:
Thou know'st 'tis common; all that lives must die,
Passing through nature to eternity.
HAMLET — Ay, madam, it is common.
Why seems it so particular with thee?
HAMLET — Seems, madam! nay it is; I know not 'seems.'
'Tis not alone my inky cloak, good mother,
Nor customary suits of solemn black,
Nor windy suspiration of forced breath,
No, nor the fruitful river in the eye,
Nor the dejected 'havior of the visage,
Together with all forms, moods, shapes of grief,
That can denote me truly: these indeed seem,
For they are actions that a man might play:
But I have that within which passeth show;
These but the trappings and the suits of woe.
KING CLAUDIUS — 'Tis sweet and commendable in your nature, Hamlet,
To give these mourning duties to your father:
But, you must know, your father lost a father;
That father lost, lost his, and the survivor bound
In filial obligation for some term
To do obsequious sorrow: but to persever
In obstinate condolement is a course
Of impious stubbornness; 'tis unmanly grief;
It shows a will most incorrect to heaven,
A heart unfortified, a mind impatient,
An understanding simple and unschool'd:
For what we know must be and is as common
As any the most vulgar thing to sense,
Why should we in our peevish opposition
Take it to heart? Fie! 'tis a fault to heaven,
A fault against the dead, a fault to nature,
To reason most absurd: whose common theme
Is death of fathers, and who still hath cried,
From the first corse till he that died to-day,
'This must be so.' We pray you, throw to earth
This unprevailing woe, and think of us
As of a father: for let the world take note,
You are the most immediate to our throne;
And with no less nobility of love
Than that which dearest father bears his son,
Do I impart toward you. For your intent
In going back to school in Wittenberg,
It is most retrograde to our desire:
And we beseech you, bend you to remain
Here, in the cheer and comfort of our eye,
Our chiefest courtier, cousin, and our son.
QUEEN GERTRUDE — Let not thy mother lose her prayers, Hamlet:
I pray thee, stay with us; go not to Wittenberg.
HAMLET — I shall in all my best obey you, madam.
KING CLAUDIUS — Why, 'tis a loving and a fair reply:
Be as ourself in Denmark. Madam, come;
This gentle and unforced accord of Hamlet
Sits smiling to my heart: in grace whereof,
No jocund health that Denmark drinks to-day,
But the great cannon to the clouds shall tell,
And the king's rouse the heavens all bruit again,
Re-speaking earthly thunder. Come away.
Exeunt all but HAMLET
HAMLET — O, that this too too solid flesh would melt
Thaw and resolve itself into a dew!
Or that the Everlasting had not fix'd
His canon 'gainst self-slaughter! O God! God!
How weary, stale, flat and unprofitable,
Seem to me all the uses of this world!
Fie on't! ah fie! 'tis an unweeded garden,
That grows to seed; things rank and gross in nature
Possess it merely. That it should come to this!
But two months dead: nay, not so much, not two:
So excellent a king; that was, to this,
Hyperion to a satyr; so loving to my mother
That he might not beteem the winds of heaven
Visit her face too roughly. Heaven and earth!
Must I remember? why, she would hang on him,
As if increase of appetite had grown
By what it fed on: and yet, within a month--
Let me not think on't--Frailty, thy name is woman!--
A little month, or ere those shoes were old
With which she follow'd my poor father's body,
Like Niobe, all tears:--why she, even she--
O, God! a beast, that wants discourse of reason,
Would have mourn'd longer--married with my uncle,
My father's brother, but no more like my father
Than I to Hercules: within a month:
Ere yet the salt of most unrighteous tears
Had left the flushing in her galled eyes,
She married. O, most wicked speed, to post
With such dexterity to incestuous sheets!
It is not nor it cannot come to good:
But break, my heart; for I must hold my tongue.
HORATIO — Hail to your lordship!
HAMLET — I am glad to see you well:
Horatio,--or I do forget myself.
HORATIO — The same, my lord, and your poor servant ever.
HAMLET — Sir, my good friend; I'll change that name with you:
And what make you from Wittenberg, Horatio? Marcellus?
MARCELLUS — My good lord--
HAMLET — I am very glad to see you. Good even, sir.
But what, in faith, make you from Wittenberg?
HORATIO — A truant disposition, good my lord.
HAMLET — I would not hear your enemy say so,
Nor shall you do mine ear that violence,
To make it truster of your own report
Against yourself: I know you are no truant.
But what is your affair in Elsinore?
We'll teach you to drink deep ere you depart.
HORATIO — My lord, I came to see your father's funeral.
HAMLET — I pray thee, do not mock me, fellow-student;
I think it was to see my mother's wedding.
HORATIO — Indeed, my lord, it follow'd hard upon.
HAMLET — Thrift, thrift, Horatio! the funeral baked meats
Did coldly furnish forth the marriage tables.
Would I had met my dearest foe in heaven
Or ever I had seen that day, Horatio!
My father!--methinks I see my father.
HORATIO — Where, my lord?
HAMLET — In my mind's eye, Horatio.
HORATIO — I saw him once; he was a goodly king.
HAMLET — He was a man, take him for all in all,
I shall not look upon his like again.
HORATIO — My lord, I think I saw him yesternight.
HAMLET — Saw? who?
HORATIO — My lord, the king your father.
HAMLET — The king my father!
HORATIO — Season your admiration for awhile
With an attent ear, till I may deliver,
Upon the witness of these gentlemen,
This marvel to you.
HAMLET — For God's love, let me hear.
HORATIO — Two nights together had these gentlemen,
Marcellus and Bernardo, on their watch,
In the dead vast and middle of the night,
Been thus encounter'd. A figure like your father,
Armed at point exactly, cap-a-pe,
Appears before them, and with solemn march
Goes slow and stately by them: thrice he walk'd
By their oppress'd and fear-surprised eyes,
Within his truncheon's length; whilst they, distilled
Almost to jelly with the act of fear,
Stand dumb and speak not to him. This to me
In dreadful secrecy impart they did;
And I with them the third night kept the watch;
Where, as they had deliver'd, both in time,
Form of the thing, each word made true and good,
The apparition comes: I knew your father;
These hands are not more like.
HAMLET — But where was this?
MARCELLUS — My lord, upon the platform where we watch'd.
HAMLET — Did you not speak to it?
HORATIO — My lord, I did;
But answer made it none: yet once methought
It lifted up its head and did address
Itself to motion, like as it would speak;
But even then the morning cock crew loud,
And at the sound it shrunk in haste away,
And vanish'd from our sight.
HAMLET — 'Tis very strange.
HORATIO — As I do live, my honour'd lord, 'tis true;
And we did think it writ down in our duty
To let you know of it.
HAMLET — Indeed, indeed, sirs, but this troubles me.
Hold you the watch to-night?
MARCELLUS & BERNARDO — We do, my lord.
HAMLET — Arm'd, say you?
MARCELLUS & BERNARDO — Arm'd, my lord.
HAMLET — From top to toe?
MARCELLUS & BERNARDO — My lord, from head to foot.
HAMLET — Then saw you not his face?
HORATIO — O, yes, my lord; he wore his beaver up.
HAMLET — What, look'd he frowningly?
HORATIO — A countenance more in sorrow than in anger.
HAMLET — Pale or red?
HORATIO — Nay, very pale.
HAMLET — And fix'd his eyes upon you?
HORATIO — Most constantly.
HAMLET — I would I had been there.
HORATIO — It would have much amazed you.
HAMLET — Very like, very like. Stay'd it long?
HORATIO — While one with moderate haste might tell a hundred.
MARCELLUS & BERNARDO — Longer, longer.
HORATIO — Not when I saw't.
HAMLET — His beard was grizzled--no?
HORATIO — It was, as I have seen it in his life,
A sable silver'd.
HAMLET — I will watch to-night;
Perchance 'twill walk again.
HORATIO — I warrant it will.
HAMLET — If it assume my noble father's person,
I'll speak to it, though hell itself should gape
And bid me hold my peace. I pray you all,
If you have hitherto conceal'd this sight,
Let it be tenable in your silence still;
And whatsoever else shall hap to-night,
Give it an understanding, but no tongue:
I will requite your loves. So, fare you well:
Upon the platform, 'twixt eleven and twelve,
I'll visit you.
All — Our duty to your honour.
HAMLET — Your loves, as mine to you: farewell.
Exeunt all but HAMLET
My father's spirit in arms! all is not well;
I doubt some foul play: would the night were come!
Till then sit still, my soul: foul deeds will rise,
Though all the earth o'erwhelm them, to men's eyes.
      Salle d’Etat dans le château
Entrent le Roi, la Reine, Hamlet, Polonius, Laertes, Voltimand, Cornélius, des Seigneurs et leur suite.

LE ROI — Bien que la mort de notre cher frère Hamlet
soit un souvenir toujours vert ; bien qu’il soit convenable pour nous
de maintenir nos coeurs dans le chagrin, et, pour tous nos sujets,
d’avoir sur le front la même contraction de douleur,
cependant la raison, en lutte avec la nature, veut
que nous pensions à lui avec une sage tristesse,
et sans nous oublier nous-mêmes.
Voilà pourquoi celle qui fut jadis notre soeur, qui est maintenant notre reine,
et notre associée à l’empire de ce belliqueux Etat,
a été prise par nous pour femme. C’est avec une joie douloureuse,
en souriant d’un oeil et en pleurant de l’autre,
en mêlant le chant des funérailles au chant des noces,
et en tenant la balance égale entre le plaisir et le deuil,
que nous nous sommes mariés ; nous n’avons pas résisté
à vos sages conseils qui ont été librement donnés
dans toute cette affaire. Nos remercîments à tous !
Maintenant passons outre, et sachez que le jeune Fortinbras,
se faisant une faible idée de nos forces
ou pensant que, par suite de la mort de feu notre cher frère,
notre empire se lézarde et tombe en ruine,
est poursuivi par la chimère de sa supériorité,
et n’a cessé de nous importuner de messages,
par lesquels il nous réclame les terres
très-légalement cédées par son père
à notre frère très-vaillant. Voilà pour lui.
Quant à nous et à l’objet de cette assemblée,
voici quelle est l’affaire. Nous avons écrit sous ce pli
au roi de Norwége, oncle du jeune Fortinbras,
qui, impotent et retenu au lit, connaît à peine
les intentions de son neveu, afin qu’il ait à arrêter
ces menées ; car les levées
et les enrôlements nécessaires à la formation des corps se font tous
parmi ses sujets. Sur ce, nous vous dépêchons,
vous, brave Cornélius, et vous, Voltimand,
pour porter ces compliments écrits au vieux Norwégien ;
et nous limitons vos pouvoirs personnels,
dans vos négociations avec le roi, à la teneur
des instructions détaillées que voici.
Adieu ! et que votre diligence prouve votre dévouement !
CORNELIUS & VOLTIMAND — En cela, comme en tout, nous vous montrerons notre dévouement.
LE ROI — Nous n’en doutons pas ; adieu de tout coeur.
Voltimand et Cornélius sortent.
Et maintenant, Laertes, qu’avez-vous de nouveau à nous dire ?
Vous nous avez parlé d’une requête. Qu’est-ce, Laertes ?
Vous ne sauriez parler raison au roi de Danemark
et perdre vos paroles. Que peux-tu désirer, Laertes,
que je ne sois prêt à t’accorder avant que tu le demandes ?
La tête n’est pas plus naturellement dévouée au coeur,
la main, plus serviable à la bouche,
que la couronne de Danemark ne l’est à ton père.
Que veux-tu, Laertes ?
LAERTES — Mon redouté seigneur,
je demande votre congé et votre agrément pour retourner en France.
Je suis venu avec empressement en Danemark
pour vous rendre hommage à votre couronnement ;
mais maintenant, je dois l’avouer, ce devoir une fois rempli,
mes pensées et mes voeux se tournent de nouveau vers la France
et s’inclinent humblement devant votre gracieux congé.
LE ROI — Avez-vous la permission de votre père ? que dit Polonius ?
POLONIUS — Il a fini, monseigneur, par me l’arracher
à force d’importunités ; mais, enfin,
j’ai à regret mis à son désir le sceau de mon consentement.
Je vous supplie de le laisser partir.
LE ROI — Pars quand tu voudras, Laertes : le temps t’appartient,
emploie-le au gré de tes plus chers caprices.
Eh bien ! Hamlet, mon cousin et mon fils. . .
HAMLETà part Un peu plus que cousin, et un peu moins que fils.
LE ROI — Pourquoi ces nuages qui pèsent encore sur votre front ?
HAMLET — Il n’en est rien, seigneur ; je suis trop près du soleil.
LA REINE — Bon Hamlet, dépouille ces couleurs nocturnes
et jette au roi de Danemark un regard ami.
Ne t’acharne pas, les paupières ainsi baissées,
à chercher ton noble père dans la poussière.
Tu le sais, c’est la règle commune : tout ce qui vit doit mourir,
emporté par la nature dans l’éternité.
HAMLET — Oui, madame, c’est la règle commune.
LA REINE — S’il en est ainsi,
pourquoi, dans le cas présent, te semble-t-elle si étrange ?
HAMLET — Elle me semble, madame ? non, elle est ! Je ne connais pas les semblants.
Ce n’est pas seulement ce manteau noir comme l’encre, bonne mère,
ni ce costume obligé d’un deuil solennel,
ni le souffle violent d’un soupir forcé,
ni le ruisseau débordant des yeux,
ni la mine abattue du visage,
ni toutes ces formes, tous ces modes, toutes ces apparences de la douleur,
qui peuvent révéler ce que j’éprouve. Ce sont là des semblants,
car ce sont des actions qu’un homme peut jouer ;
mais j’ai en moi ce qui ne peut se feindre.
Tout le reste n’est que le harnais et le vêtement de la douleur.
LE ROI — C’est chose touchante et honorable pour votre caractère, Hamlet,
de rendre à votre père ces funèbres devoirs.
Mais, rappelez-vous-le, votre père avait perdu son père,
celui-ci avait perdu le sien. C’est pour le survivant
une obligation filiale de garder pendant quelque temps
la tristesse du deuil ; mais persévérer
dans une affliction obstinée, c’est le fait
d’un entêtement impie ; c’est une douleur indigne d’un homme ;
c’est la preuve d’une volonté en révolte contre le ciel,
d’un coeur sans humilité, d’une âme sans résignation,
d’une intelligence simple et inculte.
Car, pour un fait qui, nous le savons, doit nécessairement arriver,
et est aussi commun que la chose la plus vulgaire,
à quoi bon, dans une opposition morose,
nous émouvoir à ce point ? Fi ! c’est une offense au ciel,
une offense aux morts, une offense à la nature,
une offense absurde à la raison, pour qui la mort des pères
est un lieu commun et qui n’a cessé de crier,
depuis le premier cadavre jusqu’à l’homme qui meurt aujourd’hui :
Cela doit être ainsi ! Nous vous en prions, jetez à terre
cette impuissante douleur, et regardez-nous
comme un père. Car, que le monde le sache bien,
vous êtes de tous le plus proche de notre trône ;
et la noble affection
que le plus tendre père a pour son fils,
je l’éprouve pour vous. Quant à votre projet
de retourner aux écoles de Wittemberg,
il est en tout contraire à notre désir ;
nous vous en supplions, consentez à rester
ici, pour la joie et la consolation de nos yeux,
vous, le premier de notre cour, notre cousin et notre fils.
LA REINE — Que les prières de ta mère ne soient pas perdues, Hamlet !
je t’en prie, reste avec nous ; ne va pas à Wittemberg.
HAMLET — Je ferai de mon mieux pour vous obéir en tout, madame.
LE ROI — Allons, voilà une réponse affectueuse et convenable.
Soyez en Danemark comme nous-même. . . Venez, madame :
cette déférence gracieuse et spontanée d’Hamlet
sourit à mon coeur : en actions de grâces,
je veux que le roi de Danemark ne boive pas aujourd’hui une joyeuse santé,
sans que les gros canons le disent aux nuages,
et que chaque toast du roi soit répété par le ciel,
écho du tonnerre terrestre. Sortons.
Le roi, la Reine, les Seigneurs, Polonius et Laertes sortent.
HAMLET — Ah ! si cette chair trop solide pouvait se fondre,
se dissoudre et se perdre en rosée !
si l’Eternel n’avait pas dirigé ses canons contre le suicide !. . . Ô Dieu ! ô Dieu !
combien pesantes, usées, plates et stériles,
me semblent toutes les jouissances de ce monde !
Fi de la vie ! ah ! fi ! c’est un jardin de mauvaises herbes
qui montent en graine ; une végétation fétide et grossière
est tout ce qui l’occupe. Que les choses en soient venues là !
depuis deux mois seulement qu’il est mort ! Non, non, pas même deux mois !
Un roi si excellent ; qui était à celui-ci
ce qu’Hypérion est à un satyre ; si tendre pour ma mère
qu’il ne voulait pas permettre aux vents du ciel
d’atteindre trop rudement son visage ! Ciel et terre !
faut-il que je me souvienne ? Quoi ! elle se pendait à lui,
comme si ses désirs grandissaient
en se rassasiant. Et pourtant, en un mois. . .
Ne pensons pas à cela. . . Fragilité, ton nom est femme !
En un petit mois, avant d’avoir usé les souliers
avec lesquels elle suivait le corps de mon pauvre père,
comme Niobé, tout en pleurs. Eh quoi ! elle, elle-même !
Ô ciel ! une bête, qui n’a pas de réflexion,
aurait gardé le deuil plus longtemps. . . Mariée avec mon oncle,
le frère de mon père, mais pas plus semblable à mon père
que moi à Hercule : en un mois !
avant même que le sel de ses larmes menteuses
eût cessé d’irriter ses yeux rougis,
elle s’est mariée ! Ô ardeur criminelle ! courir
avec une telle vivacité à des draps incestueux !
C’est une mauvaise action qui ne peut mener à rien de bon.
Mais brise-toi, mon coeur ! car il faut que je retienne ma langue.
Horatio, Bernardo et Marcellus entrent.
HORATIO — Salut à votre seigneurie !
HAMLET — Je suis charmé de vous voir bien portant :
Horatio, si j’ai bonne mémoire ?
HORATIO — Lui-même, monseigneur, et votre humble serviteur toujours.
HAMLET — Dites mon bon ami ; j’échangerai ce titre avec vous.
Et que faites-vous loin de Wittemberg, Horatio ?
Marcellus ?
MARCELLUS — Mon bon seigneur.
HAMLET — Je suis charmé de vous voir ; bonsoir, monsieur.
Mais vraiment pourquoi avez-vous quitté Wittemberg ?
HORATIO — Un caprice de vagabond, mon bon seigneur.
HAMLET — Je ne laisserais pas votre ennemi parler de la sorte ;
vous ne voudrez pas faire violence à mon oreille
pour la forcer à croire votre propre déposition
contre vous-même. Je sais que vous n’êtes point un vagabond.
Mais quelle affaire avez-vous à Elseneur ?
Nous vous apprendrons à boire sec avant votre départ.
HORATIO — Monseigneur, j’étais venu pour assister aux funérailles de votre père.
HAMLET — Ne te moque pas de moi, je t’en prie, camarade étudiant !
je crois que c’est pour assister aux noces de ma mère.
HORATIO — Il est vrai, monseigneur, qu’elles ont suivi de bien près.
HAMLET — Economie ! économie, Horatio ! Les viandes cuites pour les funérailles (4)
ont été servies froides sur les tables du mariage.
Que n’ai-je été rejoindre mon plus intime ennemi dans le ciel
plutôt que d’avoir jamais vu ce jour, Horatio !
Mon père !
Il me semble que je vois mon père !
HORATIO — Où donc,
monseigneur ?
HAMLET — Avec les yeux de la pensée, Horatio.
HORATIO — Je l’ai vu jadis c’était un magnifique roi.
HAMLET — C’était un homme auquel, tout bien considéré,
je ne retrouverai pas de pareil.
HORATIO — Monseigneur, je crois l’avoir vu la nuit dernière.
HAMLET — Vu ! qui ?
HORATIO — Monseigneur, le roi votre père.
HAMLET — Le roi mon père !
HORATIO — Calmez pour un moment votre surprise
par l’attention, afin que je puisse,
avec le témoignage de ces messieurs,
vous raconter ce prodige.
HAMLET — Pour l’amour de Dieu, parle !
HORATIO — Pendant deux nuits de suite, tandis que ces messieurs,
Marcellus et Bernardo, étaient de garde,
au milieu du désert funèbre de la nuit,
voici ce qui leur est arrivé. Une figure semblable à votre père,
armée de toutes pièces, de pied en cap,
leur est apparue, et, avec une démarche solennelle,
a passé lentement et majestueusement près d’eux ; trois fois elle s’est promenée
devant leurs yeux interdits et fixes d’épouvante,
à la distance du bâton qu’elle tenait. Et eux, dissous
par la terreur en une sueur glacée,
sont restés muets et n’ont osé lui parler.
Ils m’ont fait part de ce secret effrayant ;
et la nuit suivante j’ai monté la garde avec eux.
Alors, juste sous la forme et à l’heure que tous deux m’avaient indiquées,
sans qu’il y manquât un détail,
l’apparition est revenue. J’ai reconnu votre père ;
ces deux mains ne sont pas plus semblables.
HAMLET — Mais où cela s’est-il passé ?
MARCELLUS — Monseigneur, sur la plate-forme où nous étions de garde.
HAMLET — Et vous ne lui avez pas parlé ?
HORATIO — Si, monseigneur ;
mais il n’a fait aucune réponse. Une fois pourtant, il m’a semblé
qu’il levait la tête et se mettait
en mouvement comme s’il voulait parler :
mais alors justement, le coq matinal a jeté un cri aigu ;
et, à ce bruit, le spectre s’est enfui à la hâte
et s’est évanoui de notre vue.
HAMLET — C’est très-étrange.
HORATIO — C’est aussi vrai que j’existe, mon honoré seigneur ;
et nous avons pensé qu’il était écrit dans notre devoir
de vous en instruire.
HAMLET — Mais vraiment, vraiment, messieurs, ceci me trouble.
Êtes-vous de garde cette nuit ?
TOUS — Oui, monseigneur.
HAMLET — Armé, dites-vous ?
TOUS — Armé, monseigneur.
HAMLET — De pied en cap ?
TOUS — De la tête aux pieds, monseigneur.
HAMLET — Vous n’avez donc pas vu
sa figure ?
HORATIO — Oh ! si, monseigneur : il portait sa visière levée.
HAMLET — Eh bien ! avait-il l’air farouche ?
HORATIO — Plutôt l’aspect
de la tristesse que de la colère.
HAMLET — Pâle ou rouge ?
HORATIO — Ah ! très-pâle.
HAMLET — Et il fixait les yeux sur vous ?
HORATIO — Constamment.
HAMLET — Je voudrais avoir été là.
HORATIO — Vous auriez été bien stupéfait.
HAMLET — C’est très-probable,
très-probable. Est-il resté longtemps ?
HORATIO — Le temps qu’il faudrait pour compter jusqu’à cent sans se presser.
BERNARDO & MARCELLUS — Plus longtemps, plus longtemps.
HORATIO — Pas la fois où je l’ai vu.
HAMLET — La barbe était grisonnante, n’est-ce pas ?
HORATIO — Elle était comme je la lui ai vue de son vivant,
d’un noir argenté.
HAMLET — Je veillerai cette nuit ;
peut-être reviendra-t-il encore !
HORATIO — Oui, je le garantis.
HAMLET — S’il se présente sous la figure de mon noble père,
je lui parlerai, dût l’enfer, bouche béante,
m’ordonner de me taire. Je vous en prie tous,
si vous avez jusqu’ici tenu cette vision secrète,
gardez toujours le silence ;
et quoi qu’il arrive cette nuit,
confiez-le à votre réflexion, mais pas à votre langue.
Je récompenserai vos dévouements. Ainsi, adieu.
Sur la plate-forme, entre onze heures et minuit,
j’irai vous voir.
TOUS — Nos hommages à votre seigneurie !
HAMLET — À moi votre amitié, comme la mienne à vous. Adieux.
Horatio, Marcellus et Bernardo sortent.
L’esprit de mon père en armes ! Tout cela va mal !
Je soupçonne quelque hideuse tragédie ! Que la nuit n’est-elle déjà venue !
Jusque-là, reste calme, mon âme ! Les noires actions,
quand toute la terre les couvrirait, se dresseront aux yeux des hommes.
Il sort.
      En salle d’état au château
Entrent le Roi, la Reine, Hamlet, Polonius, Laertes, Voltimand, Cornélius, des Seigneurs et leur suite

CLAUDIUS — Bien que d'Hamlet, notre estimé frère, la mort
Ne soit encore couverte en nos mémoires, et qu'il soit idoine
À nos cœurs de se donner pour déchirés comme aux sujets de la couronne
De se rider de douleur, le discernement s'est pour l'heure mis en balance
Avec la nature, de sorte que c'est munis d'une tristesse mûrie que
Nous nous recueillons sur son souvenir comme sur nous-mêmes.
C'est avec un plaisir mêlé de lassitude, --un œil sur les augures et l'autre sur la tombe,
Opposant en égale mesure le bonheur et le malheur,
L'allégresse aux obsèques et l'affliction aux noces,--
Que nous avons élu notre reine, précédemment sœur, aujourd'hui
Conjointe et donataire de ce belliqueux empire. Nous ne nous sommes
Pas opposés aux meilleures de vos préconisations et les avons prises
Pour parti, en cette épreuve. À tous, merci pour tout.
Maintenant, à ce que vous savez, il appert que Fortinbras, le jeune,
Se faisant une pauvre idée de notre valeur, ou nous croyant,
Sur la foi de la mort de notre frère aimé mais disparu,
Dans un état de déréliction, au bord du précipice, s'est mis à prendre
Ses rêves pour appui de son ascendant et n'a cessé de nous assaillir de requêtes
Impliquant de rétrocéder les zones abandonnées par son père,
Aux termes d'accords mutuels, à notre valeureux frère. Tant pis pour lui.
À notre tour, dans la perspective d'une confrontation, car l'affaire va là,
Nous avons ici un courrier à l'intention de l'oncle du jeune Fortinbras, Norvège,
Qui est impotent et garde le lit, afin qu'il entrave les visées de son neveu,
Dont il peut à peine se tenir au courant, car les conscriptions
Et les engagements sont faits à son écart. Ainsi nous vous choisissons,
Vous, cher Cornélius, et vous, Voltimand, comme émissaires
Sans vous concéder d'autre latitude de tractation avec le roi
Que l'étendue permise par les dispositions de la missive.
CORNELIUS & VOLTIMAND — Comme un seul homme À cette affaire comme à toute autre, nous attacherons notre fierté.
CLAUDIUS — Nous n'en doutons en rien. De tout cœur, bon trajet.
Voltimand et Cornélius sortent
Et maintenant, Laerte, quelles sont les nouvelles ?
Ne nous as-tu pas annoncé quelque requête ? De quoi s'agit-il, Laerte ?
Tu ne saurais, au roi de Danemark, parler en vain selon la voie de la sagesse.
Que pourrais-tu me demander qui ne vienne de moi plus que de toi-même ?
Car la raison n'est pas plus essentielle au courage,
La force pas plus soumise à la parole,
Que le trône de Danemark n'est vassal de ton père.
Qu'est-ce que tu veux obtenir ?
Laerte — Je désire, honoré monarque, avec votre aval et avec votre agrément,
Regagner la France, d'où je suis pourtant rentré avec empressement
Pour vous montrer mes respects pendant le sacre.
Mais je dois confesser que, cet office rempli,
Mes idées comme mes desseins penchent maintenant vers la France
Et je les adresse à votre gracieuse compréhension.
CLAUDIUS — Ton père favorise-t-il ce départ ? Qu'en dit Polonius ?
Polonius — C'est par des instances assidues, Sire, qu'il m'a circonvenu
Et j'ai fini par me soumettre, à la peine, à la rigueur
De ses pressions. Expédiez-le vite, je vous en prie.
CLAUDIUS — Saisis l'instant, Laerte, fais tienne la circonstance,
Et prends ton bonheur où tu le trouves !
Mais pour l'heure, jeune neveu, Hamlet, notre fils, --
HAMLET — à part Moins par filiation que par défiance.
CLAUDIUS — Pourquoi ces sombres nuées arrêtées sur vous ?
HAMLET — Sombres, point du tout, Seigneur, j'ai été trop exposé aux traits solaires.
Gertrude — Mon bon Hamlet, défais-toi de ce ton tant ombrageux,
Jette sur Danemark des regards affectueux
Et ne cherche plus, de ces yeux perpétuellement noyés
Dans la poussière, ton père éminent.
Il te faut bien concevoir le commun de la chose :
Quiconque vit doit sous terre entrer,
Passant par nature dans l'éternité.
HAMLET — Hélas, madame, c'est là chose commune.
Gertrude — S'il en ainsi, d'où vient qu'elle semble tellement exclusive à tes yeux ?
HAMLET — Semble-t-elle ? N'est-elle pas ? Je ne sache pas de "semblant".
Ni mon seul plaid en pardessus ombré d'encre
Ni les effets propres à de sombres solennités,
Ni le souffle voilé comme une respiration tempétueuse,
Ni, non, ni, ma maman, l'oeil s'emplissant d'un fleuve prodigue,
Ni l'apprêt abattu de l’aspect
Ni aucune forme, modalité, ou image du malheur
Ne peut me peindre pour de bon. "Semblant" ? En effet,
Car ce sont des actes qu'un homme pourrait imiter par jeu,
Mais je dispose de cette personnalité nature qu'excède le paraître
Sauf la détresse et hormis les larmes.
CLAUDIUS — Selon votre heureuse nature, bon Hamlet, il est paterne et élevé
De rendre à votre père les honneurs funèbres.
Mais apprenez que votre père perdit un père et que
Ce père perdu perdit le sien qui obligea, un temps,
Le suivant, par sujétion filiale, à faire montre
D’une affliction de sycophante. Mais qui persévère en deuil
Avec obstination s’engage dans la voie d'un entêtement apostat, et,
Appelant un malheur inhumain, affiche une détermination contraire au cieux
Comme un coeur mal aguerri, une conscience dénuée de patience,
Enfin des facultés asthéniques et manquant d’école.
Car ce que nous tenons pour être et qui est en effet seulement
aussi commun que le plus habituel examen de nos sens,
D’où viendrait que par la plus amère des biles nous dussions
En garder le coeur serré ? Fi ! C’est faute envers les cieux
Pour des cadavres, faute, pour la plus absurde déraison,
Envers la nature qui tire sa substance de la mort des pères
Et qui constamment s’écrie depuis le premier corps jusqu’encore
À celui du matin même « Ainsi soit-il ». Nom de nom, Hamlet,
Je t’en prie, laisse tomber en terre cette paradoxale mélancolie
Et vois en moi un père, car, et que chacun le grave sur ses tablettes,
Tu es plus proche de mon trône qu’aucun, et sans moins d’amour
Que n’en porte le père le plus chéri à un fils, sois en convaincu.
Quant à ton retour aux écoles de Wittemberg, comme tu te le proposes,
Je le repousse absolument de toute la force de mes conjurations.
Que ton inclination t'invite à rester ici, premier de nos suivants,
Cousin même si neveu, fils et réconfort de notre regard.
Gertrude — Ne laisse pas se perdre en vain les suppliques de ta mère, Hamlet,
Et reste, je t'en prie, ne t'expatrie pas à Wittemberg.
HAMLET — Je m'appliquerai à me conformer à vos aspirations autant que possible, madame.
CLAUDIUS — Autant ? Que voilà une réplique ravissante et fort bien polie.
Restez donc en Danemark au même titre que nous. Suivez-moi, madame ;
L’assentiment doux et spontané de notre Hamlet me comble de bonheur,
En hommage de quoi, qu’aucun joyeux « Skål ! » ne se porte aujourd’hui
À Danemark sans que le canon ne le fête jusqu’aux nuées,
Que le ciel se fasse, du roi levant ces verres, l’écho comme d’un immortel orage.
Passons par là.
Tous sortent, sauf Hamlet

HAMLET — Nuées ! Qu'en bien même cette chair lourde deux fois se puisse échauffer
Puis se fondre pour enfin sourdre en quelques gouttes !
Si seulement le Père Eternel n’avait pas brandi le canon de la foi
Pour interdire de se liquider soi-même. Ô Dieu ! Dieu bon par la foi !
Comme chaque usage me semble fatigant, rebattu, éculé, inutile enfin en cette cour.
Fi d’elle ! Et fi encore ! Le semis vagabonde au jardin laissé inculte,
Envahi par la luxure et le barbare. Pour en arriver là ?
Mort de deux mois seulement ? Nenni, pas même, moins de deux ;
Ainsi un roi excellent, étant à celui-ci comme Hypérion à Satyre,
Trop attentionné à mère pour autoriser les vents célestes à
Effleurer trop rudement son visage. Ciel, éther !
Faut-il qu’il m’en souvienne ? Hélas, elle se pendait après lui
Comme si l'appétit avait crû à raison de son objet ;
Et pourtant, d’un seul mois --
Je n’y dois m'appesantir --
Inconstance est nom de femme ! --
Un petit mois, ou avant même, que les chausses enfilées
Pour suivre le pauvre corps de mon père, comme Niobé, en larmes --
Pourquoi elle, pourquoi elle-même --
Ô Dieu ! Un animal, doté de trop peu de conscience pour appeler
Discours de raison, aurait pleuré plus longtemps --
Epouse de mon oncle, le frère du père, mais moins /##/ proche de lui
Que moi d’Herculéens héros. Un mois ; et elle, épousée ;
Avant même que le sel de ses sanglots impies
Ne soit chassé de ses yeux mortifiés. Oh cruelle ardeur que se presser
Avec une telle dextérité dans les draps amers de l'inceste.
Rien de bon ne peut sortir de ce qui n’est bon en soi.
Mais brisons là, coeur brisé, et fort vite, attendu que je dois tenir ma langue.
Entrent Horatio, Marcellus et Bernardo
Horatio — Révérence à votre altesse.
HAMLET — C’est chic de te voir en si bel état, jeune Horatio, -- si je ne m’abuse.
Horatio — Autant à l'égard de sa seigneurie. Je suis votre servant s'évertuant à l'humilité.
HAMLET — Dites « Monsieur », mon excellent ami, à la place, pour que je l’échange avec vous.
Qu’est-ce que vous avez fichu depuis Wittemberg, Horatio ? Marcellus ?
Marcellus — Seigneur --
HAMLET — Je suis bien aise de vous voir ici. Ni bien ni aise, en fait, Monsieur.
Non, sérieusement, qu’est-ce qui vous amène de Wittemberg ?
Horatio — Un penchant au cours languide, seigneur.
HAMLET — Je ne souffrirais d’en entendre la moitié venant d'un vôtre adversaire,
Comme vous voudrez bien ne pas faire à mon oreille la violence
De la croire dupe de cette relation à vos propres dépens : vous n’avez rien de languide.
Mais que venez-vous fabriquer à Elsinore ?
Ici vous apprendrez à faire cul-sec avant de vous en retourner.
Horatio — Seigneur, je suis venu rendre mes devoirs
Aux obsèques de votre père.
HAMLET — Je t’en supplie, ne te joue pas de moi,
Cher camarade en scolastique,
C’est de l'hymen de ma mère que tu parles.
Horatio — Le battement entre les deux parut à vrai dire fort étriqué.
HAMLET — Avidité, sordidité. La portion congrue, Horatio !
Les reliefs des mets cuisinés pour l’office funèbre ont été froidement présentés
Sans même avoir besoin d'être réchauffés pour les tables du mariage.
Ah, que je me misse à rencontrer
Mon plus cher ennemi où que ce soit
Dans les cieux plutôt qu’en ce jour, Horatio !
Un père perdu, voilà ce que je m'imagine.
Horatio — Où donc que cela, Seigneur ?
HAMLET — En quelque jeu trouble de l’esprit, Horatio.
Horatio — Je ne l’ai rencontré qu’une seule fois, c'était céleste.
HAMLET — C’était un homme, tout bonnement, en tout point.
Jamais je ne lui trouverai de réplique.
Horatio — Je crois, seigneur, que je l’aperçus la nuit dernière.
HAMLET — Que tu l’aperçusses ? Toi ? Qui ?
HORATIO — Votre père, seigneur, sa majesté.
HAMLET — Le roi ? Mon père ?
Horatio — Bridez votre saisissement, le temps que je divulgue
Avec le gage des présents, ce mystère à votre oreille attentive
HAMLET — Par les Dieux, donne de la voix !
Horatio — Marcellus et Bernardo, ici présents, ont,
Pendant l'horreur d'une profonde nuit, fait la rencontre suivante,
Deux nuits de rang, durant la garde : un contour leur apparaît
À l'image de votre père, l'arme au poing, mis de la tête au pied,
Qui d'une allure martiale progresse solennellement sur eux.
Par trois reprises il s'avance à portée de gourdin
Sous leurs regards oppressés, ébahis de stupeur,
Cependant qu'eux, comme liquéfiés par la peur,
Se tiennent pantelants et cois. Voici ce qu'ils m'ont
Confié sous réserve de la plus secrète retenue.
J'ai, sur ces entrefaites, monté la garde
À leurs côtés durant la troisième patrouille.
Et voici que, tel qu’exposé à leurs dires, le simulacre se reproduisit alors,
Par l’heure comme par l’aspect corroborant leurs paroles. J’ai reconnu votre père :
Mes deux mains ne sauraient se montrer plus analogues.
HAMLET — Où cela s’est-il produit ?
Horatio — Sur le plateau, seigneur, où nous faisions notre ronde.
HAMLET — N’avez-vous pas tenté de vous adresser à lui ?
Horatio — Je le fis, seigneur, mais sans réponse ; un instant cependant,
À mon impression, il dressa la tête mais alors même qu’il s’apprêtait
À se mettre en mouvement comme pour sortir du silence,
Le coq lança son cri, déchirant le matin,
Ce qui le fit fuir avec empressement avant de s’évanouir à notre vue.
HAMLET — Comme c’est bizarre.
Horatio — Je l’atteste sur la vie, seigneur, c’est véridique,
Et nous avons cru répondre à nos devoirs en vous en faisant part.
HAMLET — Voire, voire, mes chers pages, voici qui double mon trouble.
Êtes-vous toujours de garde, ce soir ?
Marcellus & Bernardo — comme un seul homme Avec douleur, à partir de minuit, seigneur.
HAMLET — Armé, disiez-vous ?
Marcellus & Bernardo — comme un seul homme Ah çà, bardé, seigneur, entièrement ceint.
HAMLET — Du dessus au dessous ?
Marcellus & Bernardo — comme un seul homme Seigneur, de haut en bas.
HAMLET — Vous n'avez donc pas discerné sa figure ?
Horatio — Mais si, seigneur, son heaume était levé.
HAMLET — Avait-il l'air renfrogné ou l'oeil froncé ?
Horatio — Une physionomie plus douloureuse que rageuse.
HAMLET — Livide ou sanguin ?
Horatio — Nenni, très pâle.
HAMLET — Les yeux rivés sur vous ?
Horatio — Impassiblement.
HAMLET — Il aurait fallu que j'y sois.
Horatio — Vous en auriez été abasourdi.
HAMLET — Sans équivoque. A-t-il longuement musardé ?
Horatio — Le temps pour quelqu'un de compter cent pépère.
Marcellus & Bernardo — comme un seul homme Je dirais même plus.
Horatio — Pas la fois où j’ai pris le quart.
HAMLET — Son bouc était grisonnant, n'est-ce pas ?
Horatio — Oui, tel que je le connus de son vivant ; il était
Au bouc de sable lampassé d'argent.
HAMLET — Je guetterai l'ombre cette nuit,
Au cas où elle se présenterait.
Horatio — J'assure qu'elle y sera.
HAMLET — Si elle s'assimile à mon auguste père en personne,
Je l'apostropherai, dût l'Erèbe s'ouvrir sous mon pas
Pour voler ma paix. Je vous prie de retenir votre langue
Si vous avez, jusqu’à présent, tous tû cette vision.
De quoi qu’il retourne, mettez votre bon sens en pratique
Mais motus. C’est ainsi que je récompenserai vos rapports.
À tantôt, devant le rempart, j’arriverai entre onze et douze coups à la cloche.
TOUS — comme un seul homme Nos obligations à votre sérénité.
HAMLET — Vos dévouements plutôt, comme à vous le mien. À minuit.
Tous sortent, sauf Hamlet
L’esprit de mon père, armé ? Le mien s’embrase.
Je redoute quelque tour pendable : qu’est-ce qui cloche dans cette pièce ?
Vienne la nuit, que la lumière se fasse sur cette ombre d’homme,
Cette ombre d'âme. Et toi, mon âme, tais-toi ! Des faits d’armes insensés
S'annoncent que le globe ne pourra soustraire aux yeux du monde entier.
Il sort